BFM Business

Ces villes s'inspirent de jeux vidéo pour des visites touristiques ludiques

L'application gratuite Terra Aventura utilise la technique du geocaching, utilisée par Pokémon Go, pour organiser une chasse virtuelle à de petits personnages, qu'il faut attraper sur un parcours.

L'application gratuite Terra Aventura utilise la technique du geocaching, utilisée par Pokémon Go, pour organiser une chasse virtuelle à de petits personnages, qu'il faut attraper sur un parcours. - -

Pour faire découvrir des sites touristiques, onze villes de Charente-Maritime organisent, via une appli mobile, une chasse au trésor virtuelle. À Rouen, la métropole a conçu un "escape game", organisé dans une tour médiévale.

Surfant sur la vague des jeux à succès sur smartphones, les villes sont nombreuses à s'en inspirer pour faire découvrir leur patrimoine. Ce samedi 10 juin 2017, onze villes du touristique département de la Charente-Maritime, offrent la possibilité de "jouer" sur son mobile à une chasse au trésor virtuelle pour chercher de petits personnages imaginaires dissimulés sur un parcours.

"C'est une manière d'associer la convivialité, pour ceux qui jouent en famille, à la découverte de lieux remarquables ou pittoresques" explique Stéphane Morand, responsable des relations presse de Charente-Maritime Tourisme. Parmi les territoires touristiques couverts par ce dispositif numérique et ludique figurent les villes de La Rochelle, Saintes et Saint-Denis d'Oléron.

À Saintes, on trouve des "Poï'z" grâce à une appli mobile

En téléchargeant l’appli gratuite Terra Aventura sur son smartphone, le touriste qui empruntera ces parcours devra découvrir des indices à relever, des énigmes à résoudre et un trésor à chercher: les Poï’z. Ces petits personnages virtuels sont dissimulés sous forme de badge à collectionner dans des caches géolocalisées sur l'appli, selon la technique du geocaching.

"Il s'agit, à travers d'un parcours découverte insolite, d'apporter une plus-value pour faire découvrir les richesses patrimoniales" explique Laurence Pourageaud coordinatrice géocaching Terra Aventura à Charente Tourisme (Charente-Maritime et Charente).

À Saintes, un parcours de 5 kilomètres fait passer le "chasseur" de Poï'z à proximité de sites historiques majeurs ou lui fait découvrir des points de vue. "Il s'agit autant de révéler des anecdotes locales que d'attirer l'attention sur des paysages. À Saintes, une des questions porte sur le nombre de clochers à compter depuis un point haut offrant une vue panoramique sur la ville" déclare Laurence Pourageaud.

À Rouen, c'est le principe des jeux vidéo d'évasion (escape game) qui a inspiré la visite de la Tour Jeanne d’Arc. Cet escape game historique inédit a pour théâtre un donjon de 35 mètres, seul vestige du château de Philippe Auguste, bâti entre 1204 et 1210 après sa conquête de la Normandie.

Depuis le mois d'avril 2017, les "joueurs" (par groupe de 3 à 8) ont une heure pour "s’échapper" en résolvant une succession d’énigmes grâce à des indices disséminés dans les différentes salles du donjon. Un maître du jeu guide à distance les joueurs en les aidant en cas de difficulté grâce à un dispositif multimédia conçu par une société locale, Brainscape.

Un escape game culturel et historique à Rouen

L'entrée pour découvrir la tour sous cet angle est payante (11,50 euros/joueur) à l'instar des autres jeux d'évasion du marché qui font florès en France, organisés autour d'une succession de jeux de logique.

Les énigmes proposées à Rouen retracent les différentes époques de la ville avec un scénario bâti autour du Moyen-Age et de l’époque de Philippe Auguste. Ce concept de jeu en groupe restreint convient particulièrement au donjon dont la jauge de sécurité est limitée à 18 personnes. En revanche, cet escape game historique et culturel sera uniquement proposé sur la saison estivale jusqu'en octobre 2017.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco