BFM Business

Audiences: Radio France brisée dans son élan

Le PDG Mathieu Gallet avec le directeur délégué aux antennes et aux programmes Frédéric Schlesinger

Le PDG Mathieu Gallet avec le directeur délégué aux antennes et aux programmes Frédéric Schlesinger - Martin Bureau AFP

L'audience de toutes les radios publiques a progressé cet hiver, mais va s'écrouler lors du prochain sondage en raison de la grève. De son côté, RTL repasse devant NRJ.

La fête est gâchée pour Radio France. Selon le sondage publié mercredi 15 avril par Médiamétrie, l'audience de toutes les radios publiques a progressé entre janvier et mars. "Ces résultats valident les stratégies exigeantes et novatrices mises en place par la radio de service public depuis la rentrée 2014", indique fièrement un communiqué de la direction, qui souligne que l'audience cumulée du groupe est au plus haut depuis trois ans, et la part d'audience atteint son record historique.

Dans le détail, France Inter gagne +0,8 point en un an, pour atteindre 10,6% d'audience cumulée, "son meilleur score depuis 2013". France Info gagne +0,2 point, à 8,1% d'audience cumulée, "son meilleur sondage depuis trois ans". Même France Culture, en progression de +0,2 point à 2,3% d'audience cumulée, "réalise un record historique".

Futur sondage catastrophique

Mieux: ces performances ont été réalisées alors que la grève avait déjà commencé. Précisément, le sondage comprend 9 jours de grève.

Cruelle ironie: le prochain sondage portant sur les audiences du printemps sera sans doute catastrophique, car impacté par 19 jours de grève. La direction de Radio France a déjà tenté de chiffrer l'impact du mouvement. Selon elle, une semaine de grève pouvait entraîner une perte de 0,5 à 1 point d'audience.

RTL redevient première radio de France

Après deux ans de domination, NRJ perd sa couronne. La radio de Jean-Paul Baudecroux perd 0,7 point d'audience cumulée, à 11,8%. Inversement, RTL gagne 0,4 point, passant à 12,1%. Résultat: RTL redevient la première radio de France en audience cumulée.

"Pour NRJ, cela vient confirmer que le mauvais sondage de septembre-octobre 2014 (11.5%) était peut-être plus qu’un simple trou d’air", pointent les analystes de Crédit Mutuel-CIC. 

De leur côté, Europe 1 comme RMC (qui appartient au même groupe que ce site web) perdent chacun -0,1 point d'audience cumulée en un an, à 9,2% et 7,8% respectivement. 

Jamal Henni