BFM Business

Accor: le nouveau PDG change de stratégie

Le nouveau PDG d'Accor, Sébastien Bazin, a surpris les actionnaires avec sa nouvelle stratégie.

Le nouveau PDG d'Accor, Sébastien Bazin, a surpris les actionnaires avec sa nouvelle stratégie. - -

Sébastien Bazin, arrivé il y a trois mois à la tête du groupe, a dévoilé sa nouvelle ligne stratégique ce 27 novembre. Surprise pour cet ancien actionnaire: il tourne le dos à la cession d'hôtels, pourtant jugée positive par les marchés.

Accor "tourne le dos" à son ancienne stratégie. Son PDG, Sébastien Bazin, l'a annoncé ce mercredi 27 novembre, trois mois après son arrivée à la tête du groupe.

Les cessions d'hôtels en propriété vont cesser, et la direction va s'organiser en un pôle immobilier, HotelInvest, et un pôle de gestion, HotelServices.

La fin des cessions est surprenante, puisque les actionnaires s'attendaient, au contraire, à une accélération des ventes, pour limiter les frais du groupe.

Mais pour Sébastien Bazin, "cette stratégie est derrière nous". Ancien président de Colony Capital, le fonds actionnaire, il assume sa nouvelle méthode: "les marges de manoeuvre auraient été altérées, nous serions devenus des vendeurs forcés", a-t-il expliqué.

Cinq pôles géographiques au conseil d'administration

Le PDG a maintenu ses objectifs financiers, entre 510 et 530 millions d'euros de résultat opérationnel. "Le groupe Accor doit devenir le groupe hôtelier le plus performant et le mieux valorisé", a-t-il estimé.

Actuellement, le groupe est quatrième mondial et premier en Europe. Le nouveau comité exécutif sera composé de dix membres, dont cinq membres chargés de zones géographiques.

Ces changements ont été validés par le conseil d'administration mardi. Pour l'instant, les propositions du nouveau PDG n'ont pas convaincues les actionnaires, puisque l'action a perdu 4,5% de sa valeur dans la matinée de mercredi.

Joseph Sotinel