BFM Business

Société Générale va chercher sa croissance à l'international

Société Générale vise une rentabilité de 10% de ses fonds propres d'ici à 2016.

Société Générale vise une rentabilité de 10% de ses fonds propres d'ici à 2016. - -

La banque de la Défense a présenté, ce mardi 13 mai, son plan stratégique qui vise une augmentation annuelle de ses revenus de 3% jusqu'en 2016. Elle mise sur l'International, notamment l'Afrique et la Russie, pour se développer.

Société Générale donne le cap à suivre. La banque dirigée par Fréderic Oudéa a présenté, ce mardi 13 mai, son plan stratégique à l'horizon 2016. L'établissement de la Défense indique vouloir augmenter ses revenus annuels de 3% par an en moyenne et vise une rentabilité des fonds propres de 10%.

Pour parvenir à ses objectifs, Société Générale ne bouleversera pas son modèle qui restera surtout axé sur la banque de détail. Ce métier continuera ainsi de représenter pour 60% des revenus contre 20% pour les activités de marché et 20% pour celles de financement et de conseils. Un modèle qui doit lui permettre de "capter les opportunités de croissance" dans un contexte "caractérisé par une conjoncture économique en demi-teinte, une désintermédiation accrue et le défi de la transition numérique".

Stratégie de croissance en Russie

Néanmoins, la banque compte s'appuyer sur certains relais de croissance spécifiques. Elle cite notamment la Banque privée en Europe, l'Assurance et les Services Financiers aux entreprises et surtout la banque de détail à l'international. Sur ce dernier point, Société Générale évoque principalement l'Afrique, l'Europe de l'Est et la Russie.

La banque semble ainsi ne pas avoir été trop refroidie par la lourde dépréciation de 525 millions d'euros qu'elle a été obligée de passer dans ses comptes du 1er trimestre dernier en raison, justement, de son exposition à la Russie, pays qui représente son deuxième marché dans la banque de détail et dans lequel elle est notamment présente via sa filiale Rosbank.

"Malgré les incertitudes actuelles", Société Générale compte "mettre en œuvre une stratégie de croissance saine, ciblée, autofinancée et rentable" en Russie. A moyen et long terme, Société Générale vise une croissance à deux chiffres dans ce pays.

Le numérique comme relais

A contrario, Société Générale s'attend à "une croissance plus modeste" pour la banque de détail en France, et pour les activités de marché de leur ensemble. Le groupe compte ainsi renforcer sa préparation à la transition numérique. Sa banque en ligne Boursorama, dans laquelle elle a récemment augmenté sa participation doit ainsi tripler le nombre de ses clients pour le porter à 1,5 million d'ici à 2020.

En outre, Société Générale vise, en France, 10.000 nouvelles ouvertures de comptes pour la clientèle entreprise et PME et indique qu'elle mobilisera "19 milliards d'euros pour financer l'économie".

Enfin, Frédéric Oudéa a indiqué qu'une enveloppe de 4 milliards d'euros va être débloquée pour procéder à des acquisitions ciblées ou financer la croissance organique du groupe. Les éventuelles achats de la banque pourront se faire en banque de détail comme en banque privée.

Julien Marion