BFM Business

Les intempéries coûteront au moins 600 millions d'euros aux assureurs

Dans une librairie de Montargis (Loiret) le 2 juin 2016.

Dans une librairie de Montargis (Loiret) le 2 juin 2016. - AFP - Alain Jocard

"Le président de l'Association française de l'assurance s'attend à des dommages d'un montant au moins égal à ceux liés aux inondations survenues dans les Alpes-Maritimes en octobre dernier."

"Il est probable que le coût ne sera pas inférieur à celui des inondations qui avaient touchées la France en octobre 2015 avec des dommages de l'ordre de 600 millions d'euros, même si ces deux événements climatiques sont très différents", a déclaré Bernard Spitz, le président de l'Association française de l'assurance (AFA) ce vendredi 3 juin.

Invité de France Info ce vendredi soir, le directeur général de la MAIF Pascal Demurger va même plus loin. Le coût des inondations "sera vraisemblablement de l'ordre de trois fois le coût des inondations dans le sud-est en 2015", a-t-il déclaré.

Quoi qu'il en soit, ces montants demeurent évidemment indicatif. L'épisode pluvieux n'est pas encore terminé et il touche de nombreux Français.

13 départements en alerte

Depuis le week-end dernier, le Centre et l'Île-de-France sont touchés par des pluies exceptionnelles ayant entraîné des inondations et une crue de la Seine, proche de ses plus hauts niveaux depuis plus de 34 ans à Paris.

Au total, 13 départements de la région parisienne et du centre de la France restaient en alerte. Depuis le début de ces fortes précipitations, 20.000 personnes ont été évacuées et mises à l'abri par les secours. La veille, le président de la République a annoncé que l'état de catastrophe naturelle serait décrété mercredi lors du prochain Conseil des ministres.

A.R. avec AFP