BFM Business

Les catastrophes naturelles vont coûter près de 13 milliards d'euros aux assureurs

Les inondations vont coûter six milliards d'euros aux assureurs, pour le seul premier semestre.

Les inondations vont coûter six milliards d'euros aux assureurs, pour le seul premier semestre. - -

Les 'assureurs vont devoir débourser 12,7 milliards d'euros après les catastrophes naturelles de ce début d'année. Les inondations sont les principales sources de dépenses.

Inondations, tempêtes et catastrophes naturelles se sont multipliées au cours des six premiers mois de l’année. Outre le lourd bilan humain, ces phénomènes ont eu des conséquences importantes pour l’économie.

Une étude du réassureur Swiss Re affirme que les pertes économiques s’élèvent à 41,7 milliards d’euros pour le premier semestre. Le coût pour les assureurs, lui, est de 12,7 milliards d’euros. Les inondations, à elles seules, vont leur coûter six milliards d’euros.

Les inondations en Europe, les plus coûteuses

Les inondations qui ont touché l’Allemagne et le centre de l’Europe en juin sont les plus importantes, avec des pertes estimées à plus de 13 milliards d’euros, et un coût pour les assureurs de 3 milliards. Viennent ensuite les inondations de juin au Canada et les tornades aux Etats-Unis en mai.

Par rapport au premier semestre 2012, ce coût est toutefois en baisse. A l’époque, les désastres avaient causé 50 milliards d’euros de pertes, et coûté plus de 15 milliards au secteur de l’assurance.

Mais les six prochains mois pourraient alourdir la facture. "Si les pertes économiques pour l’année 2013 ont, pour le moment, été en-dessous des moyennes, la saison des ouragans en Amérique du Nord et les tempêtes hivernales en Europe peuvent creuser les pertes à venir", explique ainsi Kurt Karl, économiste en chef à Swiss Re.

Audrey Dufour