BFM Business

Economie au noir: la Banque de France dément les rumeurs

La Banque de France n'observe pas d'augmentation significative de la demande de cash.

La Banque de France n'observe pas d'augmentation significative de la demande de cash. - -

L'institution dirigée par Christian Noyer dément produire plus de billets de banque que d'habitude, comme la rumeur en faisait état depuis quelques jours. Et si les banques réclament plus de cash, la raison est plutôt à chercher du côté des consommateurs. Explications.

La rumeur circule depuis quelques semaines: de plus en plus de cash circulerait en France, au point d'obliger la Banque de France à produire toujours plus de billets. Une rumeur totalement démentie par l'Institution.

Non, les Français n'utilisent pas plus de cash que d'habitude. Non, la Banque de France n'observe pas un boom de la demande, affirme-t-on au sein de l'institution. Il est vrai qu'elle émet beaucoup de billets de 10 et 20 euros, car c'est elle qui est chargée de les produire pour l'ensemble de la zone euro.

La Banque centrale allemande se charge, elle, des grosses coupures. Et si, en ce moment, la production augmente, c'est parce qu'elle fabrique déjà les nouveaux billets de 10 et 20 euros, qui ne sont pas encore en circulation.

Les Français surveillent leur porte-monnaie

Quand aux banques, qui demandent soi-disant plus de cash pour alimenter les distributeurs, l'explication tient en une phrase: les ménages français sont à l'euro près.

Ils font leurs courses avec 20 euros en poche, pour ne surtout pas faire flamber la carte bancaire. S'ils dépassent ce montant, ils renoncent à leurs achats. Il n'y a d'ailleurs jamais eu autant de remises en rayon qu'en ce moment.

En bref, s'ils utilisent du cash, ce n'est pas pour payer leur femme de ménage au noir.

Caroline Morisseau