BFM Business

Après les parachutes dorés, voici les "golden hello"

La banque UBS pourrait déclencher un nouveau débat, en versant une prime d'arrivée de plusieurs millions.

La banque UBS pourrait déclencher un nouveau débat, en versant une prime d'arrivée de plusieurs millions. - -

UBS va verser un "golden hello", une prime d’arrivée de 20 millions d’euros, à l'un de ses nouveaux dirigeants. Voici peu, les Suisses ont pourtant voté pour encadrer la rémunération des hauts dirigeants.

Un accueil à 25 millions de francs suisses, soit environ 20 millions d’euros. Voilà ce que devrait recevoir Andrea Orcel, le patron de la division de banque d’investissement d’UBS.

Curieusement, l’annonce de la banque suisse concernant ce "golden hello" intervient quelques semaines à peine après la décision de la Suisse d’encadrer plus strictement la rémunération des dirigeants d’entreprises.

Une compensation pour la perte de salaire consentie

Le 3 mars dernier, les citoyens helvétiques avaient approuvé à 67,9% le référendum mettant en place un contrôle des "rémunérations abusives" des dirigeants d’entreprises cotées, ainsi que la fin des parachutes dorés. Ces derniers seront désormais illégaux, et la rémunération des patrons sera décidée par les actionnaires.

De son côté, UBS justifie cette décision comme une compensation à la perte de salaire consentie par Andrea Orcel, pour son passage de Bank of America à UBS qu'il a rejoint le 1er novembre 2012.

Cette prime d’arrivée sera composée de 6,5 millions de francs suisses en numéraire, et de 18,5 millions en actions UBS. Son versement sera étalé sur trois ans, jusqu’en 2015.

Audrey Dufour