BFM Business

Seul un salarié sur dix reçoit sa fiche de paie sous forme dématérialisée

Depuis le 1er janvier 2017, les entreprises n'ont plus besoin de l'accord de leurs salariés pour passer aux fiches de paye dématérialisées.

Depuis le 1er janvier 2017, les entreprises n'ont plus besoin de l'accord de leurs salariés pour passer aux fiches de paye dématérialisées. - Philippe Huguen - AFP

Même si les employeurs peuvent opter pour le bulletin de paie électronique, sauf si le salarié s'y oppose, bien peut y sont passés. Cela éviterait les erreurs de classement : un quart des salariés pense avoir déjà perdu ce précieux document, selon un sondage Ifop pour Neopost France.

Les bulletins de salaire doivent être conservés tant que l'on exerce une activité, afin de faire valoir ses droits à la retraite. Ce qui nécessite certaines précautions et un peu de rigueur pour les conserver en lieu sûr au fil des ans. Mais certains salariés sont tête en l'air. Ils sont 26% à penser avoir déjà égaré certains de ces précieux documents au cours de leur carrière, selon une enquête effectuée par l'Ifop pour l'entreprise de solutions logistiques et de communication digitale Neopost France (1). Dans le détail, ils sont 21% à penser avoir perdu certains documents, sans en être totalement sûrs. Mais 5% en sont certains, ce qui risque de leur poser quelques soucis administratifs. En tout cas, ils sont 14% à juger leur propre mode de classement peu sûr.

Une grande partie des salariés sont cependant conscients des enjeux de conservation. 80% des sondés estiment qu'il est important d'avoir un mode d'archivage en cas de sinistre, que ce soit en utilisant un disque dur, un coffre-fort personnel ou bien par le biais d'un espace de stockage en ligne.

Les salariés partants pour le format électronique

Les employeurs ont un rôle à jouer pour éviter ces pertes. Depuis le 1er janvier 2017, les entreprises n'ont plus besoin de l'accord de leurs salariés pour passer aux fiches de paye dématérialisées, les réticents devant faire la demande pour continuer à rester au format papier. Malgré cette disposition, peu de sociétés ont franchi le pas: seulement 10% des salariés sondés reçoivent leur fiche de paye par voie électronique.

Pourtant, une large majorité est partante: près de 8 salariés sur 10 accepteraient de recevoir leurs bulletins de paie sur un outil en ligne sécurisé, notamment car cela leur permettrait de trouver plus facilement leurs documents et de les avoir toujours sous la main, où qu'ils se trouvent.

(1) L'enquête menée auprès d'un échantillon de 1002 personnes, représentatif des dirigeants et cadres dirigeants d’entreprises situées en France, selon la méthode des quotas.

C.C.