BFM Business

Ce qui compte le plus pour les cadres en quête d'un job idéal

95% des Français sondés considèrent que l'ambiance au travail est le critère le plus important, que ce soit avec leurs collègues ou leur manager.

95% des Français sondés considèrent que l'ambiance au travail est le critère le plus important, que ce soit avec leurs collègues ou leur manager. - Stock Snap - AFP

Ils sont 95% de salariés à considérer que l'ambiance avec leurs collègues comme avec la hiérarchie, est un élément décisif d'appréciation d'un job. Deuxième priorité: que le travail accompli soit reconnu par leurs supérieurs.

Dans un monde parfait, quel serait le travail que voudraient avoir les Français? Celui qui assure un bon salaire? Qui permet de voyager? Qui donne une certaine notoriété et donne l'occasion de fréquenter des gens prestigieux? Rien de tout cela au vu des résultats de l'étude réalisée par Michael Page (1). La principale exigence est d'ordre relationnel: 95% des cadres sondés considèrent que l'ambiance au travail est le critère le plus important, que ce soit avec leurs collègues ou leur manager. D'ailleurs ce dernier a un rôle primordial à jouer pour que les collaborateurs se sentent bien: 71% des salariés sondés considèrent qu'il doit faire preuve de respect, pour 67% il doit être à l'écoute et enfin pour 42% il doit faire preuve de leadership.

Les Français considèrent aussi que la reconnaissance du travail accompli est essentielle. 91% citent ce critère dans le descriptif du job idéal. Ils estiment aussi à 81% que leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée doit être préservé. Pour cela, ils plébiscitent des horaires flexibles (79%); un temps de transport réduit (52%) mais aussi la possibilité de télétravailler (49%). Le quatrième pilier de ce poste idéal repose sur le sens de leur travail, 75% estiment essentiel d'être en accord avec les valeurs de leur entreprise, qui doit se montrer responsable au travers de ses engagements sociaux et sociétaux.

-
- © Michael Page

Enfin, la taille de l'entreprise joue aussi dans la qualité du poste. Ainsi, intégrer un grand groupe prestigieux n'est pas leur priorité. Les Français préfèrent une PME ou TPE, car ces structures leur donnent l'autonomie et la polyvalence qui donne tout son intérêt à un poste (57%), leur assure une qualité de vie au travail (44%) et une souplesse et une réactivité qu'ils apprécient (37%).

Seulement 15% voient leur job idéal dans un groupe de plus de 5000 salariés, car pour eux, c'est l'assurance d'avoir des opportunités de formation (42%), une bonne rémunération et de confortables avantages (40%), ou encore une qualité de vie au travail (40%), ainsi que des possibilités d'évolution (38%).

(1) Enquête réalisée en ligne entre septembre et décembre 2018 auprès de 1148 cadres.

Coralie Cathelinais