BFM Business

Travail de nuit: décision de la cour d'appel le 9 décembre

Sephora doit fermer ses portes à 21 heures

Sephora doit fermer ses portes à 21 heures - -

Sephora avait été condamné à ne plus faire travailler ses salariés jusqu'à minuit. Les salariés tentent une nouvelle action. La cour d'appel de Paris rendra sa décision le 9 décembre.

Les salariés de Sephora vont devoir attendre un peu pour avoir la réponse. La cour d'appel de Paris, saisie par des salariés du Sephora des Champs-Elysées favorables à l'ouverture nocturne du magasin, a mis sa décision en délibéré au 9 décembre, a appris l'AFP, ce lundi 28 octobre, auprès de l'entreprise.

Après une action de l'intersyndicale du commerce de Paris, le Clic-P (CGT, CFDT, Seci-Unsa, SUD, CGC et FO), Sephora avait été condamné le 23 septembre par la cour d'appel de Paris à ne plus faire travailler ses salariés jusqu'à minuit.

Sephora (groupe LVMH) avait décidé de se pourvoir en cassation et une centaine de salariés avait assigné les syndicats, faisant valoir que le personnel travaillant le soir allait subir "une atteinte immédiate au contrat de travail" à cause de l'action de l'intersyndicale.

20% du chiffres d'affaires après 21 heures

Le 4 octobre, les salariés avaient été déboutés de leur demande. Le groupe avait aussitôt fait savoir que le dossier n'était pas clos pour autant et que les employés avaient engagé une autre procédure.

Cette nouvelle action des personnels, qui se disent volontaires pour travailler la nuit, consistait à demander à la justice de permettre la réouverture le soir jusqu'à minuit en semaine et 01H00 le week-end.

L'enseigne, qui affirme réaliser 20% du chiffre d'affaires de son magasin des Champs-Elysées après 21 heures, a toutefois dû se plier aux nouveaux horaires imposés par la justice dès le 9 octobre.

Diane Lacaze & AFP