BFM Business

Salaires: les cadres à la diète en 2013

C'est dans les PME de moins de 50 salariés que se trouve la plus grande propostion d'entreprises ayant choisi de ne pas augmenter ses cadres.

C'est dans les PME de moins de 50 salariés que se trouve la plus grande propostion d'entreprises ayant choisi de ne pas augmenter ses cadres. - -

23% des entreprises ne se comptent pas augmenter leurs cadres cette année, selon une étude de l’Apec présentée ce 12 septembre. C’est 6 points de plus que l’année passée.

Les cadres ne sont pas optimistes sur l’évolution de leur rémunération : moins d’un tiers pense obtenir une augmentation en 2013, selon une étude de l’Apec, publiée ce 12 septembre. Et les prévisions recueilles par l’Association pour l’emploi des cadres auprès des entreprises semblent leur donner raisons

Ainsi, 23% d’entre-elles ne comptent pas distribuer des augmentations, c’est 6% de plus que l’année passée. La rigueur frappe surtout les PME de moins 50% salariés, où la proportion grimpe à 26%, soit 5 points en un an.

En revanche, comme l’année passée, une entreprise sur deux compte augmenter ses collaborateurs. Mais là encore, le contexte économique se fait sentir au vu des montants octroyés à titre individuel. Une entreprise sur deux prévoit d’allouer une enveloppe budgétaire identique en 2013 à celle de 2012. Mais 33% y consacreront des montants inférieurs, soit 5 points de plus qu’en 2012.

Un salaire médian de 48.000 euros

Mais l’incidence de la crise ne se limite pas au gel des salaires et à la réduction des enveloppes d'augmentation. Elle a aussi poussé les entreprises à revoir leur mode de réumération. Beaucoup ont donc choisi de privilégier la partie variable des salaires.

Ainsi en 2012, 47% des cadres en percevraient. Hors participation et intéressement, la rémunération annuelle brute médiane des cadres d’établit à 48.000 euros, le salaire moyen à 54.1000 euros. Pour comparaison, le salaire moyen atteint 2.438 euros brut mensuels, selon l'Acoss, la banque des organismes de Sécurité sociale, soit près de 30.000 euros annuels.

Quant aux salaires à l'embauche, ils ont légèrement reculés en 2012 : ils s'établissent en moyenne à 38.000 euros (fixe et commissions). Les jeunes diplômés (moins de un an d'expérience) obtiennent en moyenne 29.000 euros quant aux cadres ayant plus de 10 ans d'expéreces ils peuvent tabler sur 45.000 euros.

C.C.