BFM Business

Pourquoi huit étudiants sur dix ont un profil LinkedIn

Justin Sullivan AFP

Justin Sullivan AFP - Les jeunes ont compris ce qu'ils pouvaient tirer de LinkedIn dans l'avancée de leur carrière à venir.

Il n'y a pas que les cadres voulant développer leur attractivité sur le marché du travail qui utilisent LinkedIn. Les étudiants et les jeunes diplômés y sont très présents, notamment pour consulter des offres d'emploi et s'informer sur les entreprises.

Les réseaux sociaux font partie du quotidien des moins de 30 ans. Mais ils ne s'en servent pas uniquement pour échanger avec leurs amis. Ils en ont aussi un usage professionnel. Ainsi, les étudiants et les jeunes diplômés sont très présents sur LinkedIn. Sur les neuf jeunes sur dix ayant une activité sur les réseaux sociaux professionnels, 90% d'entre eux privilégient LinkedIn, selon un sondage effectué par le site d'emploi Job Teaser (1). Pour comparaison, il y a 4 ans, ils n'étaient que 79% à avoir pensé à créer leur compte.

Contrairement à de nombreux actifs, les jeunes utilisateurs n'abandonnent pas leur page une fois celle-ci créée. 78% des 20-30 ans consultent leur profil une fois par semaine. Trois jeunes sur quatre lisent régulièrement le fil d'actualité.

Mais ce sont surtout les offres d'emploi et de stage qui les attirent. Ils sont 84% à avoir déjà consulté une annonce diffusée sur les réseaux sociaux professionnels, et près d'un sur deux en a profité pour postuler.

Les réseaux sociaux sont aussi une mine d'informations. 71% s'en sont servis pour mieux connaître l'entreprise où ils ont postulé. Enfin, c'est aussi l'occasion d'avoir une visibilité. 4 sondés sur 10 avouent que leur CV a déjà retenu l'attention d'un recruteur, soit 5 points de plus que l'année dernière.

Twitter peu utilisé pour postuler

Facebook offre aussi aux étudiants et aux jeunes diplômés quelques opportunités professionnelles. 32% des personnes interrogées ont indiqué avoir déjà répondu à une offre publiée sur Facebook. C'est aussi un bon moyen de suivre les actualités des entreprises de son secteur: un tiers d'entre eux sont fans d'au moins une page d'entreprise, ce qui leur permet de suivre leurs publications. Les campagnes de recrutement ont éveillé l'intérêt de 30% des personnes de l'échantillon.

L'utilisation de Twitter à des fins de prospection reste marginal. Si 45% des jeunes ont bien un compte, seulement 8% y ont déjà consulté une offre d'emploi et seulement 2% ont ensuite postulé via ce réseau. Twitter reste un bon moyen de suivre l'actualité des entreprises, car un quart des utilisateurs de Twitter suivent des comptes d'entreprises.

(1) Étude réalisée du 6 au 24 mars auprès de 1362 étudiants et jeunes diplômés, issus de formation universitaire, d’école de commerce et d’ingénieurs,

Coralie Cathelinais