BFM Business

Nouvel appel à la grève: quelques perturbations attendues jeudi

La moyenne du nombre de jours de grève pour 100 salariés est 132 fois plus élevée en France qu'en Suisse.

La moyenne du nombre de jours de grève pour 100 salariés est 132 fois plus élevée en France qu'en Suisse. - Patrick Kovarik - AFP

Alors que la CGT a appelé à manifester jeudi contre la réforme du code du travail pour la troisième fois, la SNCF prévoit de légères perturbations sur certaines lignes Intercités et TER.

Le nouvel appel à la grève contre la réforme du code du travail relayé par la CGT, le troisième après les 12 et 21 septembre, devrait provoquer de légères perturbations jeudi, a fait savoir mercredi la SNCF. Pour les lignes Intercités, la prévision est de 80%. Si dans la plupart des régions, aucune perturbation n'est à craindre, les Intercités de nuit Paris-Toulouse et Paris-Nice ne circuleront pas mercredi soir et jeudi soir, a précisé un porte-parole.

Les autres lignes perturbées sont les lignes Intercités de jour Paris-Bourges-Montluçon et Paris-Orléans-Toulouse, avec un train sur quatre au programme. Par ailleurs, les TER circuleront à "plus de 90%", selon la SNCF. En revanche, le trafic sera "normal" sur le réseau TGV et International, ainsi qu'en région parisienne (Transilien).

Un mouvement "plus large" mi-novembre

À la SNCF, seule la CGT-Cheminots (premier syndicat) a cette fois appelé à la grève. "Il y a urgence à agir face à un président qui s'attaque à l'ensemble du socle social construit par le Conseil National de la Résistance", écrit le syndicat sur son site internet.

Malgré la position nationale de Solidaires, la fédération SUD-rail a pour sa part décliné et travaille à un mouvement interprofessionnel "plus large" mi-novembre.

J.Mo. avec AFP