BFM Business

Les salariés des grandes entreprises gagnent en moyenne 600 euros de plus par mois

La branche où le salaire net est le plus élevé reste celle des banques et assurances avec 3.123 euros.

La branche où le salaire net est le plus élevé reste celle des banques et assurances avec 3.123 euros. - -

En 2011, un salarié touchait en moyenne 2.128 euros par mois, selon une étude du ministère du Travail publiée ce 7 avril. Mais le fossé entre les rémunérations proposées dans les grandes et les petites entreprises se creuse toujours plus.

Pour bénéficier de la rémunération la plus élevée, mieux vaut être un homme et travailler dans une grande entreprise du secteur des banques et des assurances, selon une étude publiée ce 7 avril par l'institut statique du ministère du travail (Dares).

Selon ses chiffres, la rémunération moyenne en France était de 2.128 euros en 2011. Plus précisément, l'employé d'une entreprise de plus de 500 personnes gagnait en moyenne 2.368 euros nets, contre 1.772 euros dans les établissements de moins de 10 salariés.

Ce fossé s'explique notamment par le fait que les petites entreprises recrutent plus souvent des jeunes au Smic. De plus, les salaires moyens ont crû moins vite dans les petites entreprises et davantage dans les grandes, renforçant cet écart déjà marqué entre salariés.

Dans le secteur privé et les entreprises publiques, la rémunération moyenne nette d'un salarié à temps plein a augmenté de 2,3% en 2011 par rapport à l'année précédente.

En moyenne 20% d'écart de salaire entre les hommes et les femmes

La branche où le salaire net reste le plus élevé reste celle des banques et assurances avec 3.123 euros, devant la chimie et pharmacie (2.804 euros) et les bureaux d'étude (2.741 euros). Très loin derrière, les employés des entreprises de propreté ferment le ban (1.337 euros) avec ceux de la restauration rapide (1.363 euros).

Dans le secteur privé et les entreprises publiques, la rémunération moyenne nette d'un salarié à temps plein a augmenté de 2,3% en 2011 par rapport à l'année précédente.

Cependant, la progression a ralenti dans la plupart des grosses branches professionnelles. Mais elle a été très dynamique dans l'industrie (+3,1% après +2,4% en 2010), compte tenu de la vitalité du salaire des ouvriers (+4,2%).

Dans l'industrie, la cokéfaction et le raffinage sont les secteurs qui rémunèrent le plus (3.337 euros nets en moyenne).

L'écart de salaire mensuel net entre sexes était de 19% en moyenne pour un temps plein: 1.863 euros pour les femmes, 2.312 euros pour les hommes. Dans les banques et assurances, il dépasse 40%.

C.C. avec AFP