BFM Business

Le travail au noir et le travail gris explosent

Le travail gris et noir explose concernant la garde d'enfants en 2013.

Le travail gris et noir explose concernant la garde d'enfants en 2013. - -

33% des Français ne déclarent pas leurs heures travaillées, et près de 20% d'entre eux ne les déclarent que partiellement en 2013, selon une étude de la société de services à la personne O² parue ce 4 décembre.

Le travail au noir se généralise ces temps-ci. En atteste une étude commandée à Market Audit par O², le leader des services à la personne, qui la publie ce mercredi 4 décembre. Réalisée par sondage (1), elle montre que 33% des Français reconnaissent n'avoir déclaré aucune de leurs heures travaillées en 2013, alors qu'ils n'étaient que 13% en 2008. Une augmentation déjà "considérable", estime Guillaume Richard, le PDG du groupe O².

Mais "ce qui a incroyablement progressé", selon lui, c'est ce que l'on appelle le travail gris. Le principe: la moitié des heures travaillées sont déclarées, l'autre pas. Le taux de cette pratique oscillait, dans chaque métier, entre 1 et 2% dans les dernières enquêtes. Dans la dernière, ils sont entre 18 et 20% à admettre ne déclarer que partiellement leurs heures de travail.

50% de baby-sitters partiellement ou pas du tout déclarées

Le phénomène prend de l'ampleur dans tous les secteurs du service à la personne, que ce soit le jardinage ou l'accompagnement de seniors. C'est concernant la garde d'enfants que la part de travail illégale est la plus importante: plus de la moitié des répondants déclare employer une personne de manière illégale pour s’occuper des enfants.

Mais la recrudescence du travail gris se voit dans tous les métiers. Il atteint par exemple 32% dans l'assistance aux personnes âgées, et de 19% concernant les tâches ménagères.

L'étude pointe aussi le manque d'information des Français, sur les risques qu'ils encourent, mais aussi sur les avantages fiscaux et financier du travail déclaré. La société de services, qui s'inquiète de l'effet que va avoir la hausse de la TVA au 1er janvier 2014, préconise donc de communiquer sur les avantages à déclarer les heures travaillées pour "mettre fin aux préjugés".

(1) Méthode: Sondage réalisé par internet auprès de 1.028 répondants à un questionnaire en ligne entre le 28 novembre et le 1er décembre 2013, représentatifs selon la méthode des quotas. La précédente enquête commandée par O², datée de 2008, avait été réalisée par TNS Sofres dont les enquêteurs avaient interrogé les répondants en face-à-face.

|||sondage|||1422

N.G. et BFM Business