BFM Business

La gauche face au casse-tête des retraites

La gauche va enfin pouvoir mener à bien sa réforme des retraites

La gauche va enfin pouvoir mener à bien sa réforme des retraites - -

A l’heure où le déficit du régime des retraites n’est plus tenable, les socialistes sont en position pour mener une réforme sur laquelle ils se sont toujours cassé les dents.

Le déficit des retraites excède les 20 milliards d'euros en 2020, soit environ un point de PIB. C'est le Conseil d'Orientation des Retraites qui tire la sonnette d'alarme dans un document lundi 17 décembre. La gauche se retrouve donc plus que jamais dos au mur pour réformer les retraites. Après plusieurs tentatives infructueuses, cette fois-ci devrait être la bonne.

Des négociations au printemps

Voilà plus de 20 ans que la gauche se casse les dents sur ce dossier. En 1991, Michel Rocard pressent la nécessité d'une telle réforme. Mais il aura à peine le temps d'en esquisser les contours. Il doit rapidement céder son fauteuil de premier ministre à Edith Cresson qui va mettre le dossier de côté.

Quelques années plus tard, Lionel Jospin tente à son tour d'entamer la réforme. Il crée un Fonds de réserve des retraites et le Conseil d'orientation des retraites. Mais en 2002, c'est la droite qui prend le pouvoir. C'est le nouveau premier ministre François Fillon qui récupère le bébé et mène à bien la réforme.

Mais aujourd'hui, pour la première fois, la gauche est au pouvoir et est en mesure de mettre la réforme sur les rails. Une tâche qui ne sera pas aisée. Une commission d'experts va lancer en début d'année des pistes de réformes en s'appuyant sur le rapport du Conseil d'Orientation des Retraites. Le gouvernement devrait engager une concertation avec les partenaires sociaux au printemps.

Alexis Pluyette