BFM Business

Formation professionnelle: la CGPME ne signera pas l'accord

Jean-François Roubaud, patron de la confédération.

Jean-François Roubaud, patron de la confédération. - -

La confédération qui représente les patrons de petites et moyennes entreprises ne signera pas l'accord sur la formation professionnelle avalisé par le Medef, l'autre organisation patronale.

Le désaccord entre CGPME et Medef se confirme. La première ne signera pas l'acord proposé par le Medef sur la réforme de la formation professionnelle, a annoncé ce 18 décembre Jean-François Roubaud.

L'opposition de la confédération qui représente les patrons de petites et moyennes entreprises n'est pas une surprise. Elle avait déjà fait l'objet d'un différend côté patronat.

La CGPME avait proposé fin novembre un texte dissident de celui du Medef, qui servait pourtant de base aux discussions avec les syndicats,. La tension était telle qu'une séance de négociations sur ce sujet avait été annulée, de peur que les divergences entre les deux organisations n'éclatent au grand jour.

Le financement de la CGPME en question

Parmi les principales mesures de l'accord: la création d'un compte individuel de formation portable d'un emploi à un autre, et une réforme du financement de la formation professsionnelle. Justement, le financement de la CGPME dépend actuellement principalement des fonds dédiés à la formation professionnelle.

L'accord devrait donc être signé par le Medef, la CFTC, la CFDT, la CFE-CGC. Même la CGT pourrait y apposer son paraphe, selon une information des Echos ce 18 décembre. L'éventuelle adhésion de la Centrale, qui sera annoncée ce mercredi, constituerait un évènement puisque les émissaires de la CGT avaient dénoncé l'accord à l'issue des négociations entre partenaires sociaux.

Le président François Hollande avait salué dès samedi cet accord "majeur" qu'il juge favorable notamment aux chômeurs. Le gouvernement a promis de le transcrire en loi en janvier, en respectant ses principes.

N.G.