BFM Business

FagorBrandt: Cevital revient à l'attaque

Le tribunal devrait rendre sa réponse sur FagorBrandt dans une quinzaine de jours.

Le tribunal devrait rendre sa réponse sur FagorBrandt dans une quinzaine de jours. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Mi-mars, le tribunal a refusé l'offre de rachat des marques de FagorBrandt déposée par Cevital. Ce mardi 25 mars, Cevital aurait décidé de déposé un recours.

L'histoire n'en finit plus. Alors que mi-mars, la justice espagnole avait refusé l'offre de Cevital pour racheter les marques de FagorBrandt, le groupe algérien aurait déposé un recours auprès du tribunal de commerce de Saint-Sébastien, ce mardi 25 mars, selon Challenges.

Issad Rebrab, président du groupe, espère qu’il obtiendra une réponse du tribunal espagnol d'ici 15 jours.

Le 14 mars, le juge était "d'accord pour donner son autorisation à une offre potentielle dans les mêmes termes que ceux présentés mais en l'améliorant", poursuit Fagor. Il exigeait notamment 10 millions d'euros en plus.

1.800 salariés français dans l'attente

La reprise de FagorBrandt, filiale du groupe espagnol Fagor, est compliquée par le fait que ses marques (Brandt, Vedette, Sauter, De Dietrich...) sont détenues par une autre filiale du groupe espagnol.

Si Cevital abandonne, cela serait une mauvaise nouvelle pour les autorités françaises. Tant que la cession des marques détenues par la maison-mère de Fagor-Brandt n'est pas finalisée, les offres de reprises des sites français ne peuvent pas aboutir. Les 1.800 salariés français sont dans l'attente.

D. L.