BFM Business

Emploi: ces secteurs qui peinent à recruter

L'hôtellerie-restauration est le premier secteur qui recrute en France.

L'hôtellerie-restauration est le premier secteur qui recrute en France. - -

Les chiffres du chômage sont attendus ce jeudi 30 mai. Et encore une fois, ils devraient être mauvais. Pourtant, de nombreux métiers manquent de candidats et reviennent dans plusieurs études. Cuisinier, ingénieur, commercial... où se cache l’emploi en 2013 ?

“Comment comprendre qu'il puisse y avoir dans notre économie plus de trois millions de chômeurs et des employeurs qui nous disent qu'ils ne peuvent pas trouver les salariés qui correspondent à leurs exigences. Il nous faut régler une fois pour toutes cette adéquation entre les offres d'emploi et les demandes d'emploi”, martelait François Hollande, en mars, à propos de la réforme de la formation professionnelle.

Le marché de l’emploi a beau être mal en point, certains métiers publient des offres d'emplois qui ne trouvent pas preneur. Environ 126.000 ont été retirées en 2012, faute de candidats. Selon Pôle emploi, 40,4% des projets d’embauche éprouvent des difficultés de recrutement en 2013, un phénomène en légère baisse par rapport à l’an dernier.

Les besoins de recrutement largement identifiés

L’agence nationale a publié en avril son enquête sur les besoins de main d’oeuvre, réalisée auprès de 1,6 million d’établissements. Parmi les premiers viviers de recrutement, on retrouve les secteurs de l’hôtellerie-restauration, des services aux entreprises et de la santé-action sociale.

Pôle emploi liste également les 10 métiers (hors saisonniers) les plus recherchés. Dans le tiercé de tête : les agents d’entretien de locaux, les aides à domicile ou ménagères et les cuisiniers. Des cuisiniers que l’on retrouve dans les autres enquêtes sur les besoins de recrutement.

Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls. Les données de Pôle emploi recoupent celles recueillies par le Medef dans son observatoire Tendance-Emploi-Compétence, lancé en avril, et l’étude annuelle “Pénuries de talents”, publiée par Manpower cette semaine. Ingénieurs, commerciaux, chauffeurs routiers, aides à domicile et travailleurs manuels apparaissent à chaque fois dans le top 10 des métiers recruteurs.

Mais qui dit poste à pourvoir ne dit pas forcément emploi durable. Sur l’ensemble des besoins de recrutement recensés par Pôle emploi, seule la moitié sont envisagés en CDI ou en CDD et intérim avec une durée de six mois ou plus.

Romain Fonsegrives