BFM Business

Dialogue social: que vont faire les nouveaux leaders?

Thirerry Lepaon, successeur de Bernard Thibault à la CGT

Thirerry Lepaon, successeur de Bernard Thibault à la CGT - -

La CGT et FO appellent aujourd'hui à des manifestations contre l'accord sur l'emploi. La CGT, après la CFDT cet automne, vient de changer de leader. En mai, ce sera au tour de la CFE-CGC, et en juillet du Medef. Le paysage va donc être fortement remodelé, mais les incidences sur le dialogue social sont encore incertaines.

La CGT et FO appellent, ce mardi 9 avril, à des manifestations et rassemblements dans toute la France contre le projet de loi sur l'emploi qui doit être voté en première lecture à l'Assemblée nationale. La CFDT comme la CFE-CGC et la CFTC, avaient, elles, signées l'accord du 11 janvier avec le Medef.

Divisés, les partenaires sociaux sont aussi en pleine période de changement de tête. La CGT vient de se choisir un nouveau secrétaire général après la CFDT et avant la CFE-CGC et le Medef.

Le paysage social va en être modifié, mais comment ? C'est en tout cas une équation a plusieurs inconnues pour le gouvernement Ayrault.

Première inconnue : la ligne de Thierry Lepaon, le nouveau secrétaire général de la CGT. On a vu le successeur de Bernard Thibaut adopter une ligne plutot radicale au 50e congrès de la confédération à Toulouse en mars dernier. Mais un fin connaisseur des relations sociales prédit qu'il saura concilier, comme son prédécesseur en son temps, contestation et négociations.

Thierry Lepaon reconnaissait lui même récemment dans l'Humanité : "la CGT n'entrera pas en guerre contre le gouvernement Nous allons rester sur le fond du dossier. Quitte à paraître ultrapragmatiques."

L'inconnue du Medef

L'autre grande inconnue est le Medef : quelle sera la ligne du successseur de Laurence Parisot ? Une ligne liberale, plus rugueuse, incarnée par Pierre Gattaz, voire Geoffroy Roux de Bezieux.

A moins que ce soit une ligne plus attentive au dialogue social, incarnée par Patrick Bernasconi, l'ancien négociateur des accord sur l'emploi, ou Frédéric Saint-Geours, passé avant PSA par les cabinets ministeriels. C'est ce que devra définir le futur patron des patrons, qui sera élu en juillet prochain

>>Lire aussi- Dossier: le Medef va changer de tête

Delphine Liou et BFMbusiness.com