BFM Business

CGT-CFDT-FO : combien de divisions ?

Laurent Berger va prendre les commandes du premier syndicats en terme d'adhérents

Laurent Berger va prendre les commandes du premier syndicats en terme d'adhérents - -

François Chérèque cèdera officiellement sa place à Laurent Berger à la tête de la CFDT, mercredi 28 novembre. Quelques mois avant que Thierry Le Paon, devienne secrétaire général de la CGT. L'occasion de mesurer le rapport de force entre les principaux syndicats.

Ce n'est qu'une formalité. Mercredi soir 28 novembre, à l'issue de l'assemblée générale de la CFDT, Laurent Berger, 44 ans, succèdera officiellement à François Chérèque à la tête de la confédération du Boulevard de la Villette. Chérèque avait il est vrai annoncé son départ dès le 18 novembre après dix ans passés à ce poste.

En mars 2013, ce sera au tour de Bernard Thibault d'abandonner son poste de secrétaire général de la CGT à Thierry Le Paon au terme d'une année de confusion et de déchirements entre responsables cégétistes.

Alors que les syndicats sont en pleine négociation avec le Medef sur le dossier de la sécurisation de l'emploi pour tenter d'aboutir avant la fin de l'année à un "compromis historique" selon l'expression de François Hollande, le changement de tête à la CFDT ne devrait pas avoir d'incidence sur la ligne réformiste suivie par la centrale. Contrairement à la CGT et à FO, la CFDT envisage un accord avec le patronat sur ce dossier.

Mais le nouveau secrétaire général devra jouer serré face aux deux autres grandes organisations syndicales, CGT et FO, pour conserver à la confédération sa place centrale sur l'échiquier syndical. Surtout avec un gouvernement socialiste qui est censé partager nombre de valeurs avec la CFDT.

Quel est justement aujourd'hui le rapport de force entre ces trois syndicats ?

> Adhérents : la CFDT en tête

Officiellement, la CDFT déclare 863 700 ahérents. En 2011, elle en gagné 12 000, ce qui porte à 60 000 le nombre de nouveaux venus depuis 2008. Mais la confédération compense tout juste l'hémorragie de militants consécutive aux prises de position de François Chérèque en faveur de la réforme des retraites en 2004 qui avait rejoint le syndicat Sud.

En face, la CGT aligne 680 000 adhérents mais avec un mode de comptabilisation différent. En quatre ans, le syndicat de Bernard Thibault affirme avoir accru ses effectifs de 7,2%. Quant à FO qui ne communique pas le nombre officiel de ses adhérents, certains observateurs les estiment à environ 500 000.
> Audience : avantage CGT

Les dernières élections prud'homales de 2008 ont marqué la victoire de la CGT avec 34% des suffrages devant la CFDT, 21,8% et FO 15,8%. Par rapport au scrutin précédent de 2002, la CGT a augmenté son audience alors que la CFDT a perdu trois points et FO plus de deux points. La CFDt s'est fait doublé par la CGT chez les cadres.

> Entreprises : avantage CFDT
Les résultats des élections aux comités d'entreprises ne seront connus globalement qu'en 2013. Mais la CFDT devrait conserver sa première place devant la CGT. Elle est en particulier bien implantée dans le commerce, l'agro-alimentaire ou encore la métallurgie.

En revanche, la CGT est le premier syndicat chez les fonctionnaires et agents publics avec 25,4% des suffrages devant la CFDT (19,1%) et FO (18%) pour qui le secteur public est l'un des bastions traditionnel. Elle reste en pointe dans les collectivités locales.

> Budget : CGT et CFDT au coude à coude

La centrale de Bernard Thibault dispose d'un budget annuel d'un peu plus de 72 millions d'euros dont 52,5 millions de cotisations provenant de ses militants et 13 millions de subventions publiques. De son côté, la CFDT dispose d'un budget global de 50 millions dont 37,6 provennat des cotisations. Quant à FO, elle ne communique pas ses chiffres.

Patrick Coquidé