BFM Eco

Coronavirus: quels sont les salariés fragiles qui peuvent être mis en activité partielle?

-

- - Flickr

Diabète, hypertension artérielle, insuffisance rénale... un texte, paru dans le journal officiel de ce 6 mai, recense les 11 pathologies qui peuvent permettre aux salariés d'être placés en activité partielle.

Certaines pathologies exposent les malades à développer des formes graves de coronavirus, et de ce fait les personnes peuvent être dispensées d'aller travailler en bénéficiant de l'indemnisation du chômage partiel. Dans le Journal officiel, un texte vient préciser les conditions médicales pour en bénéficier. 11 critères de vulnérabilités sont recensés, et il suffit de répondre à l'un d'entre eux pour bénéficier de l'activité partielle.

> Etre âgé de 65 ans et plus
> Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, ATCD d'accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque. > Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications. > Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale. > Présenter une insuffisance rénale chronique dialysée. > Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie). > Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2). > Etre atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise. > Etre atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins. > Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie > Etre au troisième trimestre de la grossesse.

L’allocation d'activité partielle couvre 70% de la rémunération brute du salarié (soit environ 84 % du salaire net), dans la limite d’une rémunération de 4,5 SMIC, avec un minimum de 8,03 euros par heure. Muriel Pénicaud a annoncé ce matin que 998.000 entreprises ont déposé des demandes de chômage partiel pour 12,1 millions de salariés.

Coralie Cathelinais