BFM Business

Chômage: pourquoi août est atypique?

Les vacances, les emplois saisonniers, la météo: autant de facteurs qui rendent le mois d'août spécifique en termes de statistique sur le chômage.

Les vacances, les emplois saisonniers, la météo: autant de facteurs qui rendent le mois d'août spécifique en termes de statistique sur le chômage. - Peter-Flickr-CC

Le chômage a baissé au mois d'août, selon les chiffres parus ce mercredi 24 septembre. Mais selon Emmanuel Lechypre, qui dirige l'observatoire BFM Business, les données de ce mois sont peu significatives.

Bonne nouvelle ou effet statistique? Les chiffres du chômage pour le mois d'août, publiés ce mercredi 24 septembre, montrent une baisse du nombre d'inscrits à Pôle emploi au deuxième mois de l'été, de 0,3% concernant ceux qui n'ont eu aucune activité. Mais ce chiffre est-il vraiment significatif?

Les données d'août sont à relativiser, car ce mois est atypique en termes de statistiques du chômage. On passera sous silence le bug d'août 2013, avec les 40.000 chômeurs de moins qui n'existaient finalement pas. Hors dysfonctionnement donc, le mois d'août ne représente généralement pas la tendance.

En 2011 par exemple, il n'y avait eu que 9.000 chômeurs de plus au mois d'août, alors que la moyenne du reste de l'année se situait entre 15.000 et 30.000 les mois précédents et suivants. En 2013, 31.000 chômeurs de plus étaient comptabilisés en août, alors que le chômage baissait en juillet et en septembre.

Le mois de septembre donne la tendance à venir

Les caractéristiques de ce mois d'été –vacances, effet saisonnier, météo, emploi de très courte durée- jouent assurément. Mais surtout, le mois d'août est généralement le dernier mois de la tendance à l'œuvre que le premier mois de la nouvelle tendance.

En effet, les entreprises attendent généralement la rentrée pour mettre en place leur politique de ressources humaines, en fonction de leur niveau de commandes.

Donc le mois qui compte, bien plus que le mois d'août, est en réalité celui de septembre. Sen 2006 par exemple, c'est en septembre que le chômage a continué à baisser. En 2008, c'est encore en septembre qu'il a commencé brutalement à augmenter. Malheureusement, les premières données disponibles pour le mois de septembre, qui viennent notamment des sociétés d'intérim, ne sont pas très reluisantes. 

Emmanuel Lechypre