BFM Business

Allocations familiales: elles baisseraient à partir de 5.000 euros de revenus

François Hollande a confirmé, le 16 mai, une réforme des prestations familiales

François Hollande a confirmé, le 16 mai, une réforme des prestations familiales - -

François Hollande a confirmé, jeudi 16 mai, lors de sa conférence de presse une prochaine révision des prestations familiales. Selon le Figaro de ce 17 mai, les familles aux revenus supérieurs à 5.000 euros seraient perdantes.

François Hollande l'a rappelé, hier jeudi 16 mai, lors de sa conférence de presse : il n'est pas possible de continuer à assumer un déficit de 2 milliards d'euros des prestations familiales (sur 52 milliards versés annuellement). C'est pourquoi le gouvernement va présenter dans les prochains jours une réforme de ces prestations, a insisté le chef de l'Etat.

Selon le Figaro de ce 17 mai, les familles avec deux enfants gagnant plus de 5.000 euros par mois seraient perdantes à cette réforme. Leurs allocations seraient dégressives. Celles-ci pourraient même être divisées par quatre au delà de 7.000 euros de revenus. Au total, 15% des foyers seraient perdants.

Le gouvernement Ayrault retiendrait donc l'une des hypothèses les plus radicales du rapport Fragonard rendu public voici quelques semaines. Mais elle permettrait d'économiser près de 2 milliards par an.

Transfert aux familles en difficultés

En fait, le Figaro confirme ce qu'avait annoncé Jean-Marc Ayrault, le 17 mars sur France Inter : "la réforme des prestations familiales touchera 15% des foyers français, qui verront le montant de leurs allocations baisser", avait-il expliqué.

Le gouvernement a, en effet, décidé, sur la base du rapport Fragonard, de réviser les montants des aides aux familles. Après avoir un temps pensé à fiscaliser ces prestations, le Premier ministre a tranché: les allocations seront liées au niveau de revenus.

Toutes les familles continueront donc de toucher des allocations, mais au plus haut niveau de revenus, elles seront limitées, avait expliqué Jean-Marc Ayrault. 

Le chef du gouvernement avait aussi indiqué que les économies réalisées "seront transférées aux familles en difficultés", tout en insistant sur la nécessité de rétablir l'équilibre des comptes de la branche vieillesse. Ce qu'a rappelé, hier, François Hollande.

Lire aussi

>> Les allocations familiales vont baisser pour 15% des foyers

>> Allocations familiales : mais qui sont les ménages riches?

Patrick Coquidé