BFM Business

Les opérateurs européens de transport public lancent un appel à l'aide

La RATP fait a partie des signataires qui demandent un soutien financier pour surmonter la crise .

La RATP fait a partie des signataires qui demandent un soutien financier pour surmonter la crise . - AFP

Confrontés à une baisse de leurs revenus tout en devant assurer un niveau de service identique à celui d'avant crise, les transporteurs tirent la sonnette d'alarme. Ils réclament "un niveau substantiel d'investissements en termes d'infrastructures, d'actifs et d'instruments de politique de mobilité" de la part de l'Europe.

L'Union internationale des Transports publics (UITP) et des patrons de plusieurs opérateurs en Europe, comme la RATP, ont demandé un soutien financier pour surmonter la crise, dans une lettre adressée mercredi à la Commission européenne.

"Les opérateurs de transports publics se retrouvent dans une situation contradictoire où, d'une part, ils doivent fournir le même niveau de services que celui fourni antérieurement à la crise, mais d'autre part, ils sont confrontés à une baisse spectaculaire de leurs revenus qui sont basés sur le niveau d'utilisation et de dotation des autorités locales", écrivent-ils.

Signé entre autres par les patrons Thierry Mallet (du français Transdev) et Silvia Roldan Fernandez (du métro de Madrid), ce texte a été envoyé à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et plusieurs membres de son équipe (dont le Français Thierry Breton et le Néerlandais Frans Timmermans).

Mettre l'accent sur la mobilité quotidienne

"Dans le cadre du plan de relance de l'UE, le secteur des transports publics aura besoin d'un niveau substantiel d'investissements en termes d'infrastructures, d'actifs et d'instruments de politique de mobilité", écrivent ces patrons. 

"Les transports publics ont un rôle environnemental essentiel à jouer dans les années et décennies à venir", ajoutent-ils dans ce texte également signé par l'eurodéputée française écologiste Karima Delli.

"Les objectifs du Green Deal ne seront jamais atteints si l'Union européenne ne met pas l'accent sur la mobilité quotidienne dans les zones urbaines et suburbaines afin de lutter contre la pollution et la congestion", ajoutent-ils.

C.C. avec AFP