BFM Business

Européennes: pour quel parti votez-vous (vraiment)?

BFM Business

INFOGRAPHIE - Comment la liste pour laquelle vous allez voter s'inscrit-elle dans le fonctionnement du parlement européen? Avec qui va-t-elle travailler?

Pour qui allez-vous voter dimanche pour les européennes? Si l'on connaît les figures politiques locales, il est nécessaire de les replacer dans le contexte européen. Chaque liste candidate s'inscrit au sein d'un parti européen aux côtés de partis étrangers.

Au parlement européen, les partis peuvent se rassembler pour fonder un groupe parlementaire à condition de regrouper 25 députés de 7 nations différentes (soit un quart). Il en existe actuellement sept.

Trois groupes europhobes?

Les cinq principales formations françaises sont réparties dans les groupes à l'exception notable du Front national, dont les trois députés actuels sont non inscrits.

Il existe pourtant deux groupes d'extrême droite, Europe Liberté Démocratie (ELD) et les Conservateurs et Réformistes européens (CRE). Le premier a préféré se rapprocher de Nicolas Dupont-Aignan plutôt que du FN, le second, autoproclamé d'extrême droite, est rejeté par Marine le Pen qui récuse ce terme. Il se pourrait fort que l'on voie émerger, à l'issue de ces élections, un troisième groupe européen d'extrême droite avec le Front national en porte-drapeau.

Aujourd'hui, une dynamique à droite

Le Parti populaire européen, parti de la droite conservatrice (auquel est affilié l'UMP), est la force la plus puissante du parlement. Il possède actuellement 273 députés. Suit la deuxième force avec Socialistes et démocrates (196 députés), à laquelle est rattachée le Parti socialiste français.

Le parlement européen est depuis 20 ans bien ancré à droite. Il faut remonter à 1994 pour voir la gauche l'emporter sur le PPE aux élections européennes. Au niveau français, les sondages ne démentent pas cette tendance durable tant le Parti socialiste risque d'essuyer un nouveau désastre électoral. Mais dans ce rapport de force résolument favorable à la droite, un autre enjeu émerge pour ce scrutin 2014: l'émergence d'une force d'extrême droite eurosceptique de plus en plus influente, malgré leurs nombreuses oppositions de fond.

Olivier Laffargue