BFM Eco

Près de 20% des agriculteurs français n’ont pas eu de salaire en 2017

-

- - Ina FASSBENDER / AFP

Le revenu moyen des agriculteurs a augmenté en 2017, mais il y a de fortes disparités entre les professions, indique un rapport de l’Insee. Certains exploitants sont même déficitaires.

En moyenne, les exploitants agricoles ont déclaré un revenu net imposable de 1.390 euros par mois en 2017, selon un rapport de l’Insee publié ce jeudi. C’est 8% de plus que l’année précédente. Mais ce chiffre ne doit pas cacher les fortes disparités selon les types de productions.

Eleveurs de moutons

Car 19% n’ont pas réussi à se dégager de salaire voire ont été déficitaires en 2017. Un tiers d’entre eux sont éleveurs d’ovins, de caprins, ou encore d’équidés. Ils n’ont touché en moyenne que 620 euros par mois, chiffre qui couvre leurs déficits.

Arrivent ensuite les céréales et les grandes cultures, qui dégagent un peu moins de 1000 euros mensuels. En 2016, la récolte a en effet été catastrophique. Et dans le même temps, les cours mondiaux avaient chuté.

Ceux qui s’en sortent le mieux, ce sont les viticulteurs, avec un salaire moyen de 2.790 euros par mois. C’est toutefois 4% de moins qu’en 2016, alors que la condition des producteurs de céréales s’améliore.

Ceux qui ont connu la plus forte hausse de leurs revenus, ce sont les agriculteurs en polyculture-élevage: après une hausse de 25%, leur revenu approchait en 2017 les 1.100 euros.

Fanny Guyomard