BFM Business

Manifestations, transports en commun, SNCF: à quoi s'attendre pour la journée de grève du 17 septembre?

La CGT, rejointe par Solidaires, FSU et des syndicats de jeunesse, a appelé à une journée de manifestation et de grève le jeudi 17 septembre

La CGT, rejointe par Solidaires, FSU et des syndicats de jeunesse, a appelé à une journée de manifestation et de grève le jeudi 17 septembre - -

La CGT, rejointe par Solidaires, FSU et des syndicats de jeunesse, a appelé à une journée de manifestation et de grève le jeudi 17 septembre.

Une première journée de mobilisation syndicale depuis le déconfinement. Plusieurs syndicats ont appelé à des grèves et des manifestations ce jeudi 17 septembre.

  • Des syndicats en ordre dispersé

La CGT avait appelé dès le début du mois de juillet à une journée de mobilisation interprofessionnelle le 17 septembre. Les enseignants de la FSU, l'union syndicale Solidaires et plusieurs organisations de jeunesse (Fidl, MNL, Unef et UNL) s'y sont ajoutés à la fin de l'été. Une rentrée syndicale en ordre dispersé: Force Ouvrière, qui décidera la semaine prochaine d'une éventuelle mobilisation, et la CFDT, qui a préféré lancer sa propre initiative, ne se sont pas jointes à l'appel de la CGT.

  • Retour dans les rues malgré le virus

À Paris, le cortège partira à 14h de la place de la République. La manifestation lyonnaise s'élancera de la Manufacture des tabacs à 11h30, tandis qu'à Marseille le rendez-vous est donné à 10h30 à la porte d'Aix. Du côté de Toulouse, le rassemblement est prévu 10h place Arnaud Bernard. Le rassemblement bordelais partira de la place de la République à 11h30. À Nantes, le départ est annoncé à 10h à la croisée des trams et, à Lille, il est prévu à 14h30 à la porte de Paris.

  • Les gestes barrières en arrière-plan

La situation sanitaire sera un casse-tête pour les organisateurs: compte tenu des règles en vigueur, les rassemblements ne pourront dépasser 5000 personnes, et cette jauge est même abaissée à 1000 personnes à Bordeaux et à Marseille. Les syndicats, de leur côté, assurent que les gestes barrières seront respectés: le port du masque et la distanciation seront de rigueur dans les cortèges. L'affluence devrait tout de même être moindre que lors des manifestations contre la réforme des retraites.

  • Enseignants et soignants mobilisés

Le syndicat majoritaire de l'éducation nationale, la FSU, a appelé les enseignants à se joindre à la mobilisation, au contraire de l'Unsa. Les services de restauration scolaire, les services périscolaires et les crèches pourront aussi être affectés. Les syndicats de soignants, qui pointent du doigt les insuffisances des accords du 'Ségur de la santé', ont aussi appelé à la mobilisation. Le collectif inter-hôpitaux, de son côté, organise sa propre mobilisation le dimanche 20 septembre.

  • Les transports en commun peu perturbés

En Île-de-France, le mouvement n'aura aucun impact sur la circulation – le trafic des trains Transilien sera "quasi normal". À Marseille, métros et trams circuleront normalement et 10 % des bus seront impactés. À Nantes, les lignes de trams et bus du centre-ville seront coupées entre 9h30 et 14h30. Dans la plupart des métropoles – Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille, Toulouse – il faudra s'attendre à des ralentissements et des déviations pour les lignes situées sur le trajet des manifestations.

  • Les trains circuleront normalement

La circulation ferroviaire "sera normale sur l'ensemble du réseau du mercredi 16 septembre à 20h jusqu'au vendredi 18 septembre à 7h55", a assuré la SNCF. Tous les TGV Inoui et Ouigo circuleront ce jeudi, seuls les trains Intercités seront affectés sur les lignes Paris-Clermont-Ferrand et Paris-Rodez. Du côté des trains régionaux TER, quelques perturbations sont attendues du côté des régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Nouvelle-Aquitaine. Le trafic international reste, lui, en service adapté 'Covid'.

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV