BFM Business

Les mesures annoncées par Emmanuel Macron coûteront "entre 8 et 10 milliards d'euros"

-

- - AFP

Les quatre mesures annoncées ce soir par Emmanuel Macron devraient coûter entre 8 et 10 milliards d'euros selon les premières estimations du gouvernement.

Entre 8 et 10 milliards d'euros. C'est ce que devraient coûter aux finances publiques les mesures en faveur du pouvoir d'achat annoncées ce soir par le président de la République. C'est l'estimation qu'a fait sur BFMTV Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Action et des Comptes Publics.

L'Elysée n'a pas donné les détails concernant cette estimation du montant. Néanmoins, la seule mesure concernant la défiscalisation des heures supplémentaires pourrait coûter à elle seule aux alentours de 4 milliards d'euros aux finances publiques. C'est en tout cas, ce qu'a coûté selon l'OFCE cette mesure en 2011 cette mesure qu'avait mis en place à l'époque Nicolas Sarkozy

A cela il faut ajouter le coût de la mesure sur l'annulation de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2000 euros par mois. Cette mesure non chiffrée par le gouvernement sera probablement la plus coûteuse de celles annoncées ce soir par Emmanuel Macron. Le coût de cette mesure s'élèverait donc à plusieurs milliards d'euros.

Un effet d'aubaine pour la prime de fin d'année?

Difficile en revanche d'estimer la hausse de 100 euros net des salariés au Smic. Cette mesure qui reposerait principalement sur la hausse de la prime d'activité n'a pas encore détaillée par l'exécutif. Mais actuellement, ce dispositif aurait coûté aux alentours de 6 milliards d'euros aux finances publiques pour l'année 2018.

Enfin reste la prime de fin d'année défiscalisées promise par Emmanuel Macron. Cette mesure est pour l'heure la grande inconnue des annonces. Quel sera le plafond de cette prime? Combien d'entreprises la distribueront réellement? Si cette mesure serait en théorie indolore pour les finances publiques (il ne s'agit pas d'une exonération de charge sur un salaire existant), elle pourrait être au final plus coûteuse si les entreprises profitent de cette aubaine pour transformer en prime défiscalisée des augmentations de salaires.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco