BFM Business

Social Ecorama: Hollande dope le moral de la France

D'après l'indicateur "social ecorama", le discours de François Hollande a dopé le moral des Français et des entreprises.

D'après l'indicateur "social ecorama", le discours de François Hollande a dopé le moral des Français et des entreprises. - -

Il y a bien un effet Hollande sur l'économie. En atteste l'évolution, ce vendredi 17 décembre, de l'indicateur mis en place par l'Observatoire de BFM Business.

Le ministre de l’économie Pierre Moscovici l’a affirmé ce vendredi 17 janvier: la France pourrait connaître une croissance supérieur aux 0,9% prévus en 2014 et 1,7% pour 2015 grâce à la "mise en mouvement de la société".

On comprend son raisonnement: les réformes qui vont être enclenchées en faveur des entreprises (pacte de responsabilité, simplification administrative, baisses d’impôts…), devraient porter leurs fruits, mais pas avant 2015, au mieux courant 2014. 

La seule chance pour que l’activité reparte dès maintenant serait que le discours présidentiel créé un choc de confiance tel que les dirigeants d’entreprise dégèlent leurs projets de recrutement et d’embauche, sur fond de reprise chez nos grands voisins.

Un pari risqué, mais qui pourrait être payant si l’on en croit notre indicateur de conjoncture "Social Ecorama", le baromètre du climat des affaires élaboré chaque jour par InBox, Sas Instiute et l’Observatoire de BFM Business en mesurant l’humeur économique des réseaux sociaux.

Une bouffée d'optimisme

Car notre baromètre est formel: il y a bien un retournement à la hausse du moral des ménages et des entreprises depuis le début de l’année. Les particuliers sont nettement plus optimistes sur leur pouvoir d’achat et l’emploi; les entreprises, de leur côté, sont bien plus positives sur la croissance et les investissements qu’en fin d’année.

Bien sûr, certains phénomènes saisonniers comme les soldes ont pu entretenir un certain optimisme, mais il semble bien que le discours social libéral assumé depuis les vœux du 31 décembre par le Président de la République rencontre un écho positif.

Evidemment, il faudra que cette bouffée d’optimisme prenne encore de l’ampleur pour matérialiser les espoirs de Bercy. Mais incontestablement, l’année commence bien pour la majorité sur le front de l’économie.

Emmanuel Lechypre