BFM Business

Social Ecorama: les ménages plus optimistes que les patrons

Opinions contrastées en cette rentrée

Opinions contrastées en cette rentrée - -

Selon le dernier "social Ecorama" publié par BFMBusiness, les chefs d'entreprises restent plus préoccupés par la conjoncture que les ménages qui semblent croire à la légère reprise.

Le climat des affaires est fortement agité à la rentrée. Notre « social Ecorama », qui avait été le premier indicateur à annoncer au printemps la fin de la récession, est en proie à des tendances opposées qui ne permettent pas de conclure, pour l’instant, qu’une véritable reprise de l’activité est engagée.

L’inquiétude est nettement plus perceptible du côté des chefs d’entreprise que du côté des ménages. Chez les Français, ce n’est certes pas l’euphorie (le nombre de pessimistes est supérieur au nombre d’optimistes depuis le 22 août), mais il y a tout de même quelques motifs de satisfaction en cette rentrée.

Perspectives de profit au plus bas

Le premier motif est sans conteste le bas niveau de l’inflation, qui a une répercussion positive (et perçue comme telle) sur le pouvoir d’achat. Un certain soulagement est également perceptible sur l’emploi, alors qu’à l’inverse, l’espoir d’une amélioration véritable sur le front du logement, qui était réel au printemps, est quelque peu déçu.

L’ambiance est sensiblement plus tendue chez les patrons. Les perspectives de profit se sont littéralement effondrées ces derniers jours: la reprise des commandes n’est toujours pas au rendez vous, les tensions autour de la Syrie font craindre une flambée du pétrole et surtout les patrons sont tétanisées par le flot d’annonces réglementaires et fiscales qui, pour le moment, ne leur offrent aucune visibilité.

Emmanuel Lechypre