BFM Business

Ségolène Royal défend son action dans le dossier Heuliez

Ségolène Royal a défendu son acharnement à soutenir Heuliez

Ségolène Royal a défendu son acharnement à soutenir Heuliez - -

Invitée de BFM Politique, l'ancienne candidate à l'élection présidentielle et vice-présidente de la BPI a défendu son rôle dans le dossier Heuliez, aujourd'hui en liquidation judiciaire mais qu'elle soutient toujours.

Invitée de BFM Politique ce dimanche 20 octobre, la présidente PS de la région Poitou-Charente et vice-présidente de la BPI a voulu défendre sa position dans le dossier Heuliez, une entreprise de sa région aujourd'hui en liquidation judiciaire.

Très critiquée y compris à gauche pour son "acharnement" à soutenir l'équipementier automobile, elle a estimé que "c'est uniquement pour m'enfoncer qu'on parle d'échec" dans le sauvetage d'Heuliez.

Il y a un repreneur potentiel

Elle a au contraire affirmé que c'était le rôle des régions de soutenir les entreprises et l'emploi. " Nous utilisons tous les leviers possibles comme les avances remboursables ou les aides", a-t-elle rappelé, ajoutant que bien d'autres PME profitaient du soutient de sa région.

"La BPI n'a pas refusé d'intervenir dans le dossier Heuliez puisqu'on ne lui a pas demandé", a ajouté la vice-présidente de la Banque publique d'investisement.

La région a crée une société d'économie mixte pour tenter de sauver ce qui reste à sauver. "Il y a un repreneur potentiel qui va peut-être avoir un contrat important pour l'entreprise", a-t-elle insisté sans vouloir en dire davantage.

P.C