BFM Business

Sapin: l'inversion de la courbe du chômage "effective depuis octobre"

Michel Sapin, ministre du Travail, a estimé ce 20 décembre que l'objectif présidentiel est atteint

Michel Sapin, ministre du Travail, a estimé ce 20 décembre que l'objectif présidentiel est atteint - -

Le ministre du Travail a déclaré, vendredi 20 décembre, que l'inversion de la courbe du chômage promise par le gouvernement avant fin 2013 était "déjà atteinte" depuis le mois d'octobre.

Méthode Coué ? Le ministre du Travail, Michel Sapin, a assuré vendredi 20 décembre, que "l'objectif" de l'inversion de la courbe du chômage était "déjà atteinte puisqu'au mois d'octobre, le nombre des chômeurs pour la première fois depuis cinq ans a diminué en France".

Interviewé sur Radio Classique et LCI, le ministre a admis qu'il fallait "confirmer" ce résultat. "Un seul mois de recul du nombre de chômeurs, ce qui déjà n'est pas si mal, cela ne suffit pas. Il faut que cela recule mois après mois, dans la durée".

Il s'est félicité que "l'activité économique était plus forte que prévue au dernier trimestre de cette année", et s'est félicité de la "reprise des embauches en novembre".

L'Insee voit une poursuite de la hausse en 2014

La veille sur TF1, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault était moins catégorique. "L’année n’est pas terminée et nous sommes quasiment" parvenus à un retournement de la courbe, a-t-il estimé. Il a rappelé que le gouvernement voulait voir cette baisse se perpétuer sur plusieurs mois consécutifs. Il a toutefois noté que, depuis six mois, "la courbe est inversée pour les jeunes".

L'Insee était encore moins engageant ce vendredi 20 décembre. L'institut de la statistique s'attend à ce que le chômage progresse encore jusqu'à la mi-2014, jusqu'à 11%, contre 10,9% de la population active aujourd'hui.

"A l'horizon de la prévision, les créations nettes d'emplois ne seraient en effet pas suffisantes pour absorber la hausse de la population active", écrit l'Insee, qui évoque néanmoins davantage une "quasi-stabilité" qu'une véritable hausse.

En octobre, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé de 20.500 en métropole. Il atteignait de 3,27 millions. Les chiffres de l'emploi à fin novembre seront connus le 26 décembre.

N.G.