BFM Business

Retraites: Hollande veut convaincre les Européens de sa détermination à réformer

François Hollande devra convaincre ses partenaires européens que la France peut mener sa réforme des retraites comme elle l'entend.

François Hollande devra convaincre ses partenaires européens que la France peut mener sa réforme des retraites comme elle l'entend. - -

Le président français se rend à Bruxelles, ce jeudi 27 juin, pour un sommet européen. Il tentera entre autres de convaincre l'UE de faire confiance à la France pour mener à bien sa réforme des retraites.

Le sommet européen s’ouvre ce jeudi 27 juin, à Bruxelles, jusqu'à demain. Les chefs d'Etat vont devoir approuver les recommandations de la Commission européenne. Un différend de plus entre Paris et Bruxelles, car la France a bien l'intention de faire biffer certaines mentions concernant sa réforme des retraites.

François Hollande n'admet pas que la Commission lui dicte sa réforme des retraites. Selon lui, Bruxelles n'a pas à suggérer "d'augmenter l'âge légal de départ à la retraite, pas à nous dire d'éviter d'augmenter les cotisations sociales patronales".

Pour Paris, la Commission européenne va trop loin

Ce jeudi et vendredi, François Hollande compte bien convaincre ses partenaires européens de supprimer toutes ces mentions. Dans l'entourage du président, le message est clair: la Commission européenne va trop loin, elle outrepasse ses fonctions. C'est à la France, seule, en concertation avec les partenaires sociaux, de déterminer ce qu’elle a à faire.

Pour l'instant, Paris n'a pas obtenu gain de cause, ni auprès des ministres des finances européens, ni auprès des ministres de l'Emploi. Le texte a à peine été modifié.

François Hollande va donc devoir convaincre les chefs d'Etat. Mais si l'on en croit un diplomate français, la plupart le soutiennent et sont prêts à lui laisser mener sa réforme comme il l'entend.

>> A LIRE AUSSI - Barroso-Montebourg: polémique en cascade

BFM Business