BFM Business

Réforme de la SNCF: le président du Sénat déplore la méthode du gouvernement

-

- - Ludovic Marin - AFP

""

Le président du Sénat Gérard Larcher (LR) a pointé un "petit problème de méthode" du gouvernement dans son projet de réforme de la SNCF. "Naturellement, il faut faire évoluer le statut mais on a là aussi un petit problème de méthode", a déclaré Gérard Larcher au Grand Rendez-vous d'Europe 1/Les Échos/CNews. "Je suis personnellement pour l'ouverture à la concurrence, pour le changement statutaire, je suis aussi pour le dialogue social", a ajouté l'ancien ministre du Travail. "Le sujet, on l'a déjà eu en 2014 sur le fret" et "on a abouti à une série de conventions collectives", aujourd'hui "en application", et qui pourraient être "une voie de sortie" du conflit, selon le sénateur des Yvelines.

"La grève perlée va prendre en otage 3,8 millions de voyageurs", a aussi affirmé le président du Sénat, appelant, face à cette "responsabilité", l'ensemble des organisations syndicales au "dialogue", "seule voie" possible. Avec une grève en pointillé, deux jours sur cinq d'avril à juin, les syndicats de la SNCF comptent faire pression sur le gouvernement et obtenir l'ouverture de "vraies négociations" sur son projet de réforme.

Gérard Larcher a rappelé que le Sénat allait examiner à partir du 28 mars une proposition de loi sur "l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs", présentée par Hervé Maurey (Union centriste). "On n'a pas besoin de l'argument rapidité" du gouvernement et de "passer par des ordonnances", a taclé le président de la Haute assemblée. Et de proposer "au gouvernement de reprendre ce qui sera le fruit du débat du Sénat" concernant la SNCF.

D. L. avec AFP