BFM Business

Qui profite vraiment des crédits distribués par l'Union européenne?

Les députés européens votent 145 milliards de budget par an

Les députés européens votent 145 milliards de budget par an - Patrick Seeger-AFP

Les députés français votent ce 19 octobre les 21 milliards de crédits destinés à alimenter le budget de l’Union européenne pour l’année prochaine. Une annexe du projet de budget contient des chiffres permettant de savoir si les Français profitent ou non des crédits européens.

Le sujet est politiquement scabreux puisque le Front national en a toujours fait l'un de ses principaux arguments pour dénoncer l'Union européenne. Mais la question mérite pourtant d'être posée: la France profite-t-elle à plein des 145 milliards annuels du budget européen? Un document annexé au projet de budget 2016 permet de répondre. 

2.657 euros par Luxembourgeois

Notre pays est le second "contributeur net" à ce budget après l’Allemagne: c’est-à-dire que, comme les Allemands, nous versons plus que nous recevons. La France verse environ 21 milliards d'euros par an mais ne reçoit qu'un peu plus de 14 milliards. Cette différence en notre défaveur s'aggrave au fil des ans en raison des élargissements successifs de l'Union Européenne. 

Dans le détail, chaque citoyen Luxembourgeois a reçu l’an dernier 2.657 euros de l’Europe, un Hongrois 767 euros, et un Grec 467. A l’inverse, chaque Français y est de sa poche de 120 euros. Il y a pire puisqu’un Allemand verse, lui, 209 euros, un suédois 261 euros et un Néerlandais ferme le ban avec 298 euros.

La PAC moins généreuse avec la France

Pourquoi la France profite-t-elle aussi peu des crédits européens? Tous les grands pays historiquement membres de l’Europe y sont de leurs poches alors que les nouveaux entrants comme la Lettonie ou l’Estonie bénéficient à plein des crédits de l’UE. Ce qui parait somme toute logique.

Mais la France paie le fait que certaines grandes politiques européennes comme la fameuse PAC, la politique agricole commune (devenue politique de "croissance durable"), qui a nous longtemps profité a été réformé voici quelques années. Et elle est désormais moins généreuse avec la France. Nous ne sommes plus que 11eme sur 28 pays-membres en termes de subventions agricoles reçues.

Rabais britannique

La France a aussi un autre handicap: elle doit indirectement financer le budget… britannique. Combien de Français savent qu’ils paient chaque année, depuis 1985, près de 1,5 milliard d'euros pour compenser une partie des dépenses de Londres en direction de l’Europe. D'autres pays comme l'Allemagne ou la Suède ont obtenu un rabais sur ce "rabais britannique", mais pas la France. 

Officiellement, c’est le prix à payer pour que les Britanniques restent dans l’Union européenne. Et à la veille du référendum organisé par Londres sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l’Europe, on ne voit pas ce qui pourrait changer dans l'immédiat.

>> Ceux qui reçoivent plus qu'ils ne donnent

1 Luxembourg: 2.657 euros reçus par habitant

2 Lettonie: 767

3 Hongrie: 572

4 Grèce: 467

5 Malte: 431

6 Slovénie: 381

7 Estonie: 359

8 Pologne: 357

9 Portugal: 302

10 Rep Tchèque: 280

>> Ceux qui versent plus qu'ils ne reçoivent

1 Pays Bas: 298 euros versés par habitant

2 Suède: 261

3 Allemagne: 209

4 Autriche: 163

5 Finlande: 162

6 Danemark: 161

7 France: 120

8 Royaume-Uni 95

10 Italie: 82

Solde net entre les contributions de chaque état membre au budget communautaire et les subventions européennes reçues. Chiffres 2014 en euros par habitant. Source : annexe au projet de loi de finances pour 2016.

P.C