BFM Business

Parité euro-dollar: Hollande satisfait

François Hollande voit d'un bon oeil la chute continue de l'euro face au dollar.

François Hollande voit d'un bon oeil la chute continue de l'euro face au dollar. - Alain Jocard - AFP

Alors que l'euro a atteint son plus bas niveau depuis 2003, le chef de l'Etat a estimé ce jeudi 12 mars que la monnaie unique était "à sa bonne parité" avec le dollar.

Après avoir milité pour une baisse de l'euro, François Hollande a exprimé sa satisfaction, jeudi, alors que la monnaie européenne a atteint son niveau le plus bas depuis mars 2003.

"Il y aura un effet favorable pour l'activité avec un euro qui est maintenant à sa bonne parité", s'est félicité le chef de l'Etat, lors d'une visite dans une entreprise de l'Isère. Tout en faisant valoir que lorsque l'euro a été créé, il était déjà "quasiment" à parité avec le dollar.

L'euro est tombé mercredi à 1,0510 dollar, alors qu'il valait encore environ 1,10 dollar il y a une semaine. Il a ainsi perdu plus de 13% de sa valeur depuis le début de l'année.

Hollande flatte la BCE

Les cours de la monnaie unique font les frais des rachats d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE), depuis les spéculations de la fin 2014 au lancement lundi du programme. Ce plan de 60 milliards d'euros de rachats d'actifs par la BCE chaque mois, au moins jusqu'à fin septembre 2016, s'apparente à des injections massives de liquidité dans le système financier de la zone euro, ce qui a pour effet collatéral de diluer la valeur de la monnaie européenne.

Pour François Hollande, "la Banque centrale européenne a pris des décisions courageuses, audacieuses et responsables", même s'il ne lui "appartient pas de (les) commenter parce qu'elle les a prises de manière indépendante".

Ces décisions, a-t-il poursuivi, "vont dans le soutien de l'activité" et "se traduisent par un niveau des taux d'intérêt particulièrement bas, ce qui est bon les entreprises, et par un niveau de l'euro qui devient compétitif". Pour une entreprise exportatrice, "avoir un euro plus bas qu'il n'était, de 15% moins cher qu'il y a quelques mois, c'est un avantage", a-t-il ainsi fait valoir.

Y.D. avec agences