BFM Business

Moscovici: de Bercy à Bruxelles?

Pierre Moscovici a un CV plaidant en sa faveur pour atterrir à la Commission européenne.

Pierre Moscovici a un CV plaidant en sa faveur pour atterrir à la Commission européenne. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Pierre Moscovici ne fera pas partie du gouvernement Valls mais l'ex-ministre de l'Economie pourrait bien atterrir à la Commission européenne. L'agence Reuters indique ainsi qu'il serait candidat à un poste à Bruxelles.

C'est un paradoxe: pour négocier le programme de stabilité avec la Commission européenne, François Hollande a préféré propulser Arnaud Montebourg à la tête d'un grand ministère de l'Economie. Pourtant, ce dernier n'a jamais ménagé Bruxelles, critiquant à de nombreuses reprises la rigidité de l'exécutif européen en matière de concurrence.

Pierre Moscovici, bien qu'au cœur des négociations avec la Commission européenne, a, lui, été écarté. Mais les nombreux allers-retours effectués à Bruxelles pourraient bien lui permettre d'y revenir. L'agence Reuters, citant des sources gouvernementales, indique ainsi qu'il devrait être candidat à un poste de Commissaire européen.

Le 9 mars, il commentait sur BFM Politique les rumeurs qui l'annonçait à la Commission européenne. Il expliquait alors que ces bruits de couloirs n'étaient pas "totalement illogiques". Il estimait que "la France doit disposer d’un très grand portefeuille dans la prochaine Commission européenne (qui doit être formée l'été prochain, ndlr) notamment un portefeuille économique".

Un CV qui plaide en sa faveur

Pierre Moscovici avait alors rappelé les grandes lignes de son CV qui plaidait en sa faveur. Il a, en effet, été ministre des Affaires européennes sous Lionel Jospin de 1997 à 2002 et auparavant député européen de 1994 à 1997.

Par ailleurs, le nom de Pierre Moscovici était revenu avec insistance pour prendre la présidence de l'Eurogroupe, et succéder ainsi au Luxembourgeois Jean-Claude Juncker. Le poste avait finalement été attribué en janvier 2013 au Néerlandais Jeroen Dijsselbloem.

Les négociations que Moscocivi a effectuées sur de nombreux dossiers européens tels que l'Union bancaire, la crise chypriote, ou encore l'obtention d'un délai supplémentaire pour que la France revienne sous les 3% de déficit, sont également autant d'atouts dans sa manche.

L'impair de Michel Barnier

Son expérience sur les grandes thématiques financières et économiques est aussi un avantage quand on sait qu'actuellement, le commissaire européen Français, Michel Barnier, est en charge des services financiers.

Ce dernier a d'ailleurs laissé la voie libre à Pierre Moscovici. L'UMP Michel Barnier briguait, en effet, la présidence de la Commission européenne. Mais en février dernier, il a été battu par Jean-Claude Juncker, pour être nommé candidat officiel du PPE , le regroupement des partis de droite au Parlement européen.

Julien Marion