BFM Business

Pékin et Washington concluent une trêve commerciale

-

- - Fred DUFOUR / AFP

Les présidents américain et chinois ont trouvé samedi un accord pour mettre fin à leur conflit commercial, et au moins de suspendre l’instauration de nouveaux droits de douanes sur leurs échanges.

Donald Trump et Xi Jinping ont déclaré samedi une trêve dans leur conflit commercial, qui menace l'économie mondiale, en conclusion d'un sommet du G20 désaccordé à Buenos Aires. Les deux présidents ont "trouvé un accord pour mettre fin à la mise en oeuvre de nouveaux droits de douane", a dit le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, après un dîner de travail de plus de deux heures des dirigeants et de leurs conseillers. Voici ce qu’on sait de cet accord :

> Gel temporaire de la hausse des droits de douanes

Le vice-ministre du commerce Wang Shouwen a précisé que Washington renonçait à porter comme prévu de 10% à 25% les droits de douane sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises - la moitié du total - à partir du 1er janvier.

Mais la Maison Blanche a fait savoir que cette décision n'était que suspendue, plus précisément pour une durée de 90 jours. Si les deux pays n'arrivent pas dans ce délai à s'entendre sur des "changements structurels" dans leurs relations commerciales, notamment à propos des transferts "forcés" de technologie et de la propriété intellectuelle, "les droits de douane de 10% seront portés à 25%", selon un communiqué de la présidence américaine.

> La Chine va acheter des produits agricoles américains

Washington indique aussi que Pékin s'engage à acheter une quantité "pas encore définie, mais très substantielles" de produits américains, pour réduire l'énorme déséquilibre commercial entre les deux pays. En particulier, la Chine va commencer "immédiatement" à acheter des produits agricoles américains, assurent les Américains.

> Pékin ouvert au rachat d'un de ses fleurons

Le président chinois Xi Jinping a par ailleurs dit être "ouvert" pour donner son feu vert à une fusion géante dans les semi-conducteurs, jusqu'ici bloquée, si elle devait lui être à nouveau soumise. Il s'agit du rachat prévu du néerlandais NXP par l'Américain Qualcomm. Ce projet de plus de 40 milliards de dollars a été bloqué par les autorités de régulation chinoises, un veto interprété comme une mesure de rétorsion contre l'offensive américain sur les droits de douane.

> Lutte contre le trafic d’une drogue venue d’Asie

Selon la Maison Blanche, Pékin a promis de durcir la répression contre le trafic de fentanyl vers les États-Unis, sur fond d'explosion des décès liés à cet opiacé synthétique. Cette drogue produite en Asie est considérée comme 30 à 50 fois plus puissante que l'héroïne et 50 à 100 fois plus puissante que la morphine. 28.000 Américains ont été tués en 2017 par le fentanyl ou des drogues équivalentes.

Donald Trump a salué une "réunion incroyable et productive ouvrant des possibilités illimitées pour la Chine et les Etats-Unis". Wang Yi a lui parlé d'un résultat "gagnant-gagnant" de cette réunion, à la fin d'un sommet du G20 sous haute tension en Argentine.

La surenchère de droits de douane entre la Chine et les États-Unis depuis le printemps pèse déjà sur la croissance mondiale. Le FMI estime qu'à court terme le PIB mondial pourrait être réduit de 0,75% si les tensions commerciales devaient encore s'accroître.

N.G. avec AFP