BFM Business

Londres: des drones survolent l'aéroport, Gatwick suspend le trafic

Selon la loi britannique, les drones ne doivent pas être utilisés près d'avions ou d'aéroports et ils ne doivent pas dépasser l'altitude de 400 pieds.

Selon la loi britannique, les drones ne doivent pas être utilisés près d'avions ou d'aéroports et ils ne doivent pas dépasser l'altitude de 400 pieds. - William Edwards- AFP

Le signalement de deux drones survolant l'aéroport de Gatwick a contraint la direction a suspendre les vols mercredi soir et ce matin encore. Quelque 10.000 passagers ont été affectés.

L'aéroport international de Gatwick, près de Londres, a dû suspendre son trafic après que des drones ont été signalés volant au-dessus de l'aérodrome, a indiqué jeudi la direction de l'aéroport. L'aéroport avait été fermé mercredi à 21H03 GMT après le signalement de deux drones survolant le site. Il avait rouvert brièvement durant trois quarts d'heure dans la nuit avant de fermer à nouveau à 03H45 à la suite de nouveaux signalements d'un survol de drones près de l'aéroport, le dernier en date à 07H00 GMT.

Les vols à destination de l'aéroport de Gatwick ont été détournés vers d'autres villes britanniques, et les passagers qui attendaient de décoller ont subi de longs retards, a indiqué l'agence britannique Associated Press. L'aéroport a conseillé aux passagers partant de Gatwick de ne pas se rendre sur place et de vérifier l'état de leur vol auprès de leurs compagnies aériennes.

Quelque 10.000 passagers ont été affectés mercredi soir, a indiqué le directeur opérationnel de l'aéroport, Chris Woodroofe, sur BBC Radio 4, évoquant un acte "irresponsable". Parmi eux figuraient 6.000 personnes devant atterrir à Gatwick mais détournées vers d'autres aéroports, 2.000 n'ayant pas pu décoller de leur aéroport d'origine et 2.000 autres qui n'ont pu décoller de l'aéroport de Gatwick.

Les drones interdits près des aéroports

"Après le signalement de deux drones survolant l'aéroport de Gatwick, nous avons dû suspendre les vols le temps d'enquêter", a expliqué la direction de l'aéroport dans un communiqué mercredi soir. "Nous nous excusons auprès des passagers concernés par ce désagrément, mais la sécurité de nos passagers est notre priorité", peut-on lire dans le communiqué.

La police recherche activement le ou les opérateurs des drones et qu'un hélicoptère survolait la zone. "Mais la police nous dit qu'il serait dangereux de vouloir abattre le drone en raison du risque de balles perdues", a précisé Chris Woodroofe.

Le trafic a repris depuis, mais les passagers subissent encore des retards tandis que les compagnies aériennes "rattrapent le programme des vols", a ajouté l'aéroport jeudi matin, précisant que la police de Sussex (comté du sud de Londres) enquêtait sur l'incident.

Gatwick est le huitième aéroport d'Europe en termes de trafic et se classe juste derrière Bombay comme aéroport à piste unique le plus fréquenté. Il dessert plus de 228 destinations dans 74 pays et est fréquenté par quelque 45 millions de passagers chaque année.

Selon la loi britannique, les drones ne doivent pas être utilisés près d'avions ou d'aéroports et ils ne doivent pas dépasser l'altitude de 400 pieds (122 mètres).

C.C. avec AFP