BFM Business

Les ministres des Finances du G7 s'accordent sur le principe d'une imposition minimale des sociétés

Accord au G7 Finances sur la taxation du numérique.

Accord au G7 Finances sur la taxation du numérique. - ERIC PIERMONT / AFP

Sans fixer de taux plancher, les ministres des Finances du G7 se sont mis d'accord sur le principe d'une taxation minimale des sociétés ce mercredi.

Les ministres des Finances du G7 se sont mis d'accord ce mercredi sur le principe d'une taxation minimale des sociétés, mais sans fixer de taux plancher, a indiqué la présidence française.

"Il y a un vrai accord sur le principe d'une taxation minimale qui est ancré. C'est la toute première fois que ça se produit", a expliqué une source française au terme de la première journée de réunion à Chantilly (Oise) des ministres des Finances du G7.

"Il est trop tôt pour décider"

"Nous devons fixer un taux à un moment donné, mais il est trop tôt pour décider", a-t-elle ajouté, en allusion au projet porté par la France et l'Allemagne, soutenu par les États-Unis, de fixer un impôt minimal pour les sociétés.

La présidence française du G7 s'est fixé comme objectif de "mettre fin à l'évasion fiscale" qui "permet à des multinationales de réaliser des profits à un endroit et de les déplacer à un autre où les niveaux de taxation sont inférieurs".