BFM Business

Brexit: Theresa May ferme la porte à un nouveau référendum

Theresa May exclut formellement tout nouveau référendum.

Theresa May exclut formellement tout nouveau référendum. - Cristoph Stache - AFP

Si certains dirigeants européens militent pour une nouvelle consultation du peuple britannique, Londres exclut toujours d’y avoir recours.

"Il y a un point de vue unanime, ou presque unanime autour de la table, selon lequel nous aimerions que (...) le Royaume-Uni tienne un autre référendum", a assuré ce jeudi Premier ministre maltais Joseph Muscat à la BBC.

Les dirigeants européens pousseraient-ils Londres à organiser une nouvelle consultation sur le Brexit? Pas vraiment, en tout cas pas officiellement. Interrogé en marge du sommet de Salzburg (Autriche), Emmanuel Macron a ainsi botté en touche. "Il ne m'appartient pas de me prononcer sur le choix souverain du peuple britannique", a déclaré le chef de l’État français.

"Nous partirons le 29 mars 2019"

D’autant que Theresa May, elle, a complètement exclu cette possibilité et assuré que son gouvernement "n'acceptera(it) jamais un second référendum". "Les Britanniques ont voté pour quitter l'Union européenne et nous partirons le 29 mars 2019", a-t-elle ajouté, lors d’un dîner à Salzburg.

Quant aux principaux intéressés, ils semblent toujours aussi divisés sur la question. D'après une enquête YouGov menée du 31 juillet au 7 août, 45% des Britanniques sont favorables à un nouveau Référendum, quelle que soit l'issue des négociations avec Bruxelles, et 34% y sont hostiles.

Enfin, le chef du Parti travailliste, Jeremy Corbyn a déclaré qu'il n'était pas favorable à une nouvelle consultation, sans toutefois l'exclure.

Y.D. avec agences