BFM Business

Titres restaurant, chômage partiel, aide aux cyclistes prolongée: ce qui change au 1er mars

Auchan généralise les barquettes compostables au rayon viande et poissonnerie dans tous ces magasins au cours du mois de mars 2021.

Auchan généralise les barquettes compostables au rayon viande et poissonnerie dans tous ces magasins au cours du mois de mars 2021. - Auchan

Comme chaque mois, BFM Business vous informe des nouveautés en termes de consommation, d’emploi, d’administratif, du mois à venir. Voici le cru de mars 2021.

De nouvelles mesures écologiques, plein de stages pour les jeunes et une fin de mois qui sent bon les beaux jours: retrouvez ici ce que mars va changer dans votre vie économique.

CONSOMMATION

  • La validité des titres restaurants prolongée jusqu’au 31 août

Les titres restaurant 2020 voient leur validité prolongée jusqu’au 31 août 2021. Initialement, leur validité devait prendre fin à la fin février, mais entre la fermeture des restaurants et le recours au télétravail, le ministère de l’Economie a décidé de prolonger leur validité jusqu’à la fin du mois d’août. L'utilisation des titres restaurant est limitée à un montant maximum de 38 euros par jour dans ces établissements, est-il rappelé. Ils sont valables pour régler une commande en click&collect dans un établissement ou pour les livraisons de repas à domicile.

  • Le coup de pouce vélo de 50 euros prolongé jusqu’à la fin du mois

L’aide de 50 euros mise en place lors du déconfinement devait initialement prendre fin le 31 décembre. Mais le gouvernement a décidé de la prolonger jusqu’au 31 mars. Elle bénéficie aux cyclistes qui souhaitent faire des réparations telles qu’un changement de pneus, une remise en état des freins, un changement de dérailleur. En revanche, on ne peut pas en profiter pour renforcer sa sécurité avec un antivol, un gilet réfléchissant, un casque ou des éclairages amovibles. Pour en profiter, rendez-vous sur coupdepoucevelo.fr.

  • Une nouvelle étiquette énergie pour l’électroménager

Vous vous êtes sans doute habitués à les voir: ces étiquettes où figurent une lettre entre A et G, et un diagramme coloré qui symbolisent la performance énergétique de l’électroménager à vendre. Cette étiquette énergie va légèrement changer à partir de ce 1er mars, en tout cas pour les produits les plus achetés. A savoir: les lave-vaisselles, lave-linges, réfrigérateurs, lampes et téléviseurs. Pourquoi? Parce que les fabricants ont fait d’énormes progrès en matière d’économie d’énergie. Ainsi, on ne voyait presque plus d’appareils notés C ou D, et on s’y perdait entre les A, A+, A++ et A+++. La notation a donc été revue, avec des lettres de A à G mieux réparties. Les nouvelles étiquettes se dotent également d’un QR code pour obtenir des compléments d’information en les scannant.

  • Par défaut, plus aucun couvert et sauce dans les repas livrés

A partir de ce 1er mars, si vous souhaitez des couverts et boites de sauce avec vos repas livrés, il faudra le demander explicitement. Une initiative visant à lutter contre le gaspillage et le suremballage dans le secteur de la livraison de nourriture, un marché qui croit de 20% par an, et encore davantage avec la crise sanitaire. En 2019, 200 millions de livraisons avaient produit 600 millions d’emballages à usage unique jetés à la poubelle. Cette mesure fait partie de la charte signée par 19 acteurs de la livraison de repas en France, comme Deliveroo, Tiptoque, Uber Eats, CoopCycle, Stuart, ou encore Frichti, Nestor, Popchef et Foodchéri. Les prochaines étapes sont le passage à 50% de livraison sans plastique à usage unique au 1er janvier 2022, puis 70% en 2023.

  • Fini le plastique pour la viande et le poisson d’Auchan

Chez Auchan, les barquettes en plastique dans les ateliers boucherie et poissonnerie disparaissent au profit de contenants en fibres végétales qu’on peut composter chez soi. Selon le distributeur, cette innovation va permettre de retirer du marché quelque 55 millions de barquettes en plastique par an. Autre avantage, toujours selon Auchan: les aliments s’y conservent plus longtemps. Le poisson par exemple se garde un jour de plus dans sa nouvelle barquette. Ces emballages sont déjà testés dans quelques hypermarchés "pilotes" comme ceux de la Petite-Forêt dans le Nord, et de Plaisir dans les Yvelines. L'ensemble des magasins du groupe va s’en équiper au cours de ce mois de mars. Auchan indique aussi étudier la possibilité d’étendre le dispositif aux ateliers fromagerie et autres rayons.

  • Les soldes d’hiver se terminent ce 2 mars

Pour soutenir les commerçants aux affaires minées par le couvre-feu à 18h, le gouvernement a repoussé la fin des soldes d’hiver du 16 février au 2 mars. Après des cuvées 2019 et 2020 plombées par les mouvements sociaux, 2021 aura été encore pire. Les centres commerciaux déploraient fin janvier une baisse de 30% de leur fréquentation par rapport à la même semaine en 2020, et les ventes en ligne reculaient de plus de 16%.

  • Hausse des prix du gaz

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie vont augmenter de 5,7% en moyenne au 1er mars, sous l'effet cumulé d'une hausse des cours causée par une vague de froid cet hiver en Asie et d'un recours accru aux stocks européens en janvier, a annoncé le régulateur.

"Cette augmentation est de 1,5% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,4% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 5,9% pour les foyers qui se chauffent au gaz", a détaillé la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans un communiqué. Selon la CRE, cette hausse des tarifs s'explique par une augmentation des "prix sur les marchés", "soutenus cet hiver par une forte demande mondiale (...) en raison de la vague de froid sur le continent asiatique".

  • Le marquage CE obligatoire sur les masques

À compter de ce 1er mars, les masques en tissus autorisés à la vente doivent atteindre un niveau de filtration supérieur à 90%. Face à la circulation des variants réputés plus contagieux, les seuls autorisés sont ceux arborant l'un des trois logos ci-dessous.

Le logo de certification des masques de catégorie 1.
Le logo de certification des masques de catégorie 1. © BFMTV
  • Des Dacia 100% électrique en location chez E.Leclerc

La dernière-née de Dacia, son tout premier modèle électrique, la citadine Spring, à peine débarquée chez les concessionnaires début 2021, sera en location chez Leclerc à la mi mars. Le groupe Renault présente ce modèle qui pourrait devenir le modèle le moins cher sur le marché de l’électrique. Le groupe d'hypermarchés en a commandé 3000 exemplaires, ainsi que 1000 Renault Zoé. La direction du groupe Leclerc promet dans un communiqué une offre électrique "particulièrement accessible" dans ses 503 points de location de l’Hexagone.

ENTREPRISES & EMPLOI

  • 30.000 propositions de stages pour les jeunes

La plateforme gouvernementale 1jeune1solution va mettre en ligne ce 1er mars 30.000 propositions de stages en entreprise pour les jeunes. Des offres réparties sur tout le territoire, qui s’ajouteront aux 100.000 offres d’emploi déjà compilé sur le site. A terme, Matignon souhaite que la plateforme lancée en juillet 2020 dans le cadre du plan de relance recense "l'ensemble des informations pour la jeunesse". Début avril, elle devrait afficher un simulateur grâce auquel chaque jeune pourra connaître les aides gouvernementales qui s’appliquent à sa situation particulière.

  • Les taux du chômage partiel inchangés en mars

Pas de changement pour les taux du chômage partiel ce 1er mars. Sur BFM Business mi-février, la ministre du Travail Elisabeth Borne avait annoncé qu’"on va prolonger au mois de mars les taux actuels d'activité partielle". L’indemnisation sera toujours prise en charge à 100% pour les entreprises fermées administrativement. Pour les autres secteurs, la prise en charge reste identique: le salarié est indemnisé à hauteur de 70% de son salaire brut (84% net) avec un reste en charge de 15% pour les entreprises.

  • L’AMF va certifier les acteurs de la finance verte

L’Autorité des marchés financiers lancera vers le milieu du mois de mars une certification en finance verte et responsable. Actuellement, il n’existe aucune réglementation s’appliquant aux opérateurs de marchés qui se réclament de faire de la finance durable. Les cabinets privés qui proposent ce genre de certification peuvent très bien être à la fois certificateur et acteur de ce marché. L’AMF souhaite donc apporter de la "transparence" et du "sérieux" dans cette activité "récente" qui suscite "beaucoup de demande", a fait savoir Robert Ophèle, son président, sur BFM Business. Cette nouvelle certification, qui sera validée par un examen spécifique des spécialistes de l’AMF, aidera à "créer la confiance" et permettra aux épargnants de "mieux comprendre l’offre d’investissement vert et responsable" souligne l’AMF dans son communiqué.

  • Deux ans de l’index égalité femmes hommes dans les entreprises

C’est ce mois-ci que commence la troisième campagne de l’index de l’égalité professionnelle femmes-hommes. Depuis mars 2019, chaque entreprise d’au moins 250 salariés est tenue de calculer et de publier tous les ans cette note sur la parité. Une obligation étendue à celles de 50 à 250 salariés l’année dernière. Cet index consiste en une note sur 100, calculée à partir de 4 ou 5 indicateurs liés aux écarts de rémunération entre femmes et hommes. Si l’index est inférieur à 75 points, l’entreprise doit apporter des corrections sous trois ans. A l’issue de ce délai, et sans mesure prise par l’employeur, des sanctions financières peuvent s’appliquer.

ADMINISTRATIF

  • L’Etat améliore la rentabilité de ses saisies

L’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués, l’AGRASC, fête cette année ses dix ans. Cet établissement affilié aux ministères de la Justice et du Budget gère et valorise les biens et avoirs saisis ou confisqués par l’Etat. C’est-à-dire qu’il les revend et distribue le fruit de ces ventes à l’Etat pour son budget général, mais aussi aux douanes, à la police et à la gendarmerie. Depuis le début de l’année, les services judiciaires peuvent eux aussi pouvoir toucher une partie des recettes de l’AGRASC. Ce 1er mars, l’établissement va se doter de deux nouvelles antennes régionales, à Lyon et à Marseille. Elles devraient lui permettre "de développer la culture de la saisie patrimoniale, d’améliorer la traçabilité des biens saisis et de développer les ventes avant jugement, afin d’éviter toute dépréciation de certains biens meubles, comme les véhicules", se sont félicités le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, et son collègue à l’économie, Olivier Dussopt.

  • C’est bientôt l’été

Pour finir, la bonne nouvelle du mois, bientôt l’été et ses longs crépuscules. Nous passerons à l’heure d'été dans la nuit du 27 au 28 mars. A 2 heures du matin, il sera alors 3 heures.

Nina Godart
https://twitter.com/ninagodart Nina Godart Journaliste BFM Éco