BFM Business
Economie

Elisabeth Borne: "on va prolonger au mois de mars" les taux actuels du chômage partiel

Sur BFM Business, la ministre du Travail annonce que le dispositif actuel ne sera pas revu le mois prochain.

Pas de durcissement à l'horizon. Invitée de Good Morning Business ce mardi, Elisabeth Borne, la Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion annonce que le gouvernement maintiendra en mars les conditions actuelles liées à la prise en charge du chômage partiel.

On va prolonger au mois de mars les taux actuels d'activité partielle donc aucun reste à charge pour les secteurs qui sont frappés par la crise et on maintient ce taux de 15% sur le mois de mars pour répondre à l'incertitude sur la situation sanitaire", indique la ministre.

Perfusion

La perfusion est donc maintenue, au moins encore un mois supplémentaire même si le gouvernement a indiqué plusieurs fois qu'elle serait progressivement retirée. Actuellement, la règle générale est que le salarié est indemnisé à hauteur de 70% de son salaire brut (84% net) avec un reste en charge de 15% pour les entreprises.

Celui-ci devait passer à 40% en mars (avec une indemnisation du salarié baissant à 60%), une date qui avait déjà été reportée plusieurs fois du fait de la prolongation de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Les secteurs les plus touchés par la crise (tourisme, culture, sport et loisirs, hôtellerie-restauration, transport... et les activités en dépendant) continueront eux à bénéficier d'une prise en charge à 100%.

Rappelons que le chomage partiel classique a déjà couté près de 30 milliards d'euros à l'Etat. Il "a protégé neuf millions de salariés au printemps et trois millions au mois de novembre", a ajouté Elisabeth Borne.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business