BFM Business

Malgré les bons chiffres de l'emploi, les Français fustigent le bilan économique d'Emmanuel Macron

Dans son baromètre de février publié jeudi, l'institut d'études Odoxa souligne que le moral économique des Français a beau reprendre des couleurs, le bilan du chef de l'Etat reste perçu négativement par plus de la moitié d'entre eux.

Les Français auraient-ils tendance à avoir la rancune tenace dès lors qu'il est question d'emploi ou de réforme des retraites? Au vu des résultats révélés par l'institut d'études Odoxa dans son baromètre économique mensuel* réalisé pour BFM Business, Aviva et Challenges, il semblerait que 'oui'.

Pourtant, à l'heure où Pôle Emploi vient d'annoncer un repli de près de 3% du chômage en 2019, et où certains contribuables viennent – du fait du prélèvement à la source – de percevoir un acompte du fisc, il aurait été logique que les Français saluent ces avancées.

Le moral économique des Français au beau fixe

De fait, selon l'institut, le moral économique des Français a bien gagné 7 points entre janvier et février 2020 pour se fixer à 30% de Français se déclarant "confiants".

"Nous enregistrons une très forte amélioration du moral économique des Français en février : +7 points de confiance et -7 points de défiance, soit une progression de 14 points de notre indice de confiance. Même si la défiance reste plus importante que la confiance, notre indicateur retrouve son meilleur niveau depuis octobre dernier et l’effondrement lié à la grève contre la réforme des retraites", peut-on lire. Une progression qu'Odoxa impute également aux "très bons chiffres communiqués par Pôle Emploi".

69% des Français restent insatisfaits

Mais rien n'y fait! Dans son rapport, Odoxa met en exergue le fait que "le bilan de l'exécutif reste perçu négativement par les Français (69% au niveau global), même sur ce sujet du chômage (59%), en dépit des bons chiffres".

"Cette baisse spectaculaire du chômage ne suffit pas, visiblement à redorer le blason de la politique économique d’Emmanuel Macron. En effet, les Français se montrent extrêmement critiques sur le bilan économique global d’Emmanuel Macron, y compris en ce qui concerne la lutte contre le chômage".

Et il y a le contexte politique et social. "Au moment même où pôle emploi annonçait les bons chiffres du chômage et où les impôts faisaient de beaux 'cadeaux' aux contribuables, l’actualité d’Emmanuel Macron se trouvait embolisée par son échec à empêcher les candidatures sauvages aux municipales (Villani à Paris notamment) où ses photos malheureuses prises au salon de la BD tenant en mains un t-shirt critique à l’égard de l’usage des « LBD » par la police...", écrivent les auteurs.

Pourquoi tant de griefs?

Selon Odoxa, les Français auraient par ailleurs en effet tendance à "systématiquement critiquer le bilan du président", même dans des domaines où les données chiffrées tendent plutôt à prouver que les choses se sont objectivement améliorées depuis 3 ans".

C'est notamment le cas pour l'attractivité française auprès des investisseurs étrangers (53% des Français jugent le bilan du gouvernement "mauvais" et seulement 45% le trouvent "bon"). Même son de cloche pour ce qui est du pouvoir d’achat (73% des Français le considèrent comme étant "mauvais", contre 26% qui l'estiment "bon") alors qu'il a très sensiblement augmenté selon l'Insee. Les 17 milliards d'euros accordés l'an passé à certains salariés suite à la crise des "Gilets Jaunes" n'ont donc pas permis de redorer l'image de l'exécutif dans l'esprit des Français.

"Les Français seraient-ils ingrats voire injustes avec leur président ? C’est probable… mais à qui la faute ? Si les bons résultats objectifs n’étaient pas régulièrement effacés par des scories verbales – les « Macronades » - cela n’arriverait sûrement pas", assène l'étude.

*: Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1005 Français âgés de 18 ans et plus interrogés par Internet le 29 et 30 janvier 2020. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas.

J.C-H