BFM Business

Luxleaks: un accord pour plus de transparence fiscale

Le scandale Luxleaks avait éclaté il y a près d'un an.

Le scandale Luxleaks avait éclaté il y a près d'un an. - Emmanuel Dunand - AFP

Les ministres des Finances de l'Union européenne ont adopté mardi un accord pour l'échange automatique d'informations, concernant les accords fiscaux passés entre Etats et multinationales.

"Nous avons un accord politique (...) Nous donnons un signal fort". La déclaration est signée du ministre luxembourgeois des Finances, Pierre Gramegna, à l'issue d'une réunion avec ses homologues européens à Luxembourg.

Près de onze mois après le scandale Luxleaks, les ministres des Finances de l'Union européenne se sont en effet accordés sur un échange automatique d'informations sur les accords fiscaux passés entre Etats et multinationales.

"L'UE est exemplaire", selon Sapin

"L'Union européenne est exemplaire dans la lutte contre l'optimisation fiscale", a estimé de son côté le ministre français des Finances, Michel Sapin.

Ces accords fiscaux (rescrits fiscaux dans le jargon financier français, tax rulings en anglais) permettent aux multinationales d'échapper en partie ou totalement à l'impôt dans les pays européens où elles opèrent.

Le scandale LuxLeaks, qui avait éclaté en novembre dernier, avait mis en lumière un système d'évasion fiscale à grande échelle et notamment le rôle joué par certains Etats, comme le Luxembourg.

Y.D. avec AFP