BFM Business

Le moral des ménages s'améliore pour le neuvième mois d'affilée

-

- - Philippe Huguen - AFP

L'indicateur Insee qui synthétise la confiance des ménages vis-à-vis de l'économie atteint en septembre son plus haut niveau depuis janvier 2018.

Entre la quasi-fin de la séquence Gilets jaunes, la hausse sensible du pouvoir d'achat et la bonne résistance de l'économie française face aux vents internationaux contraires, les Français ont de plus en plus confiance dans la situation économique du pays.

L'indicateur de l'Insee qui synthétise cette confiance se hisse ainsi à 104 en septembre contre un consensus de 102 et 103 au mois d'août. Il s'agit du neuvième mois consécutif en hausse. Il atteint son plus haut depuis janvier 2018.

En septembre, le solde d’opinion des ménages quant à leur situation financière future augmente pour le troisième mois consécutif et se maintient ainsi au-dessus de sa moyenne de longue période. Le solde d’opinion des ménages quant à leur situation financière passée est stable et demeure également supérieur à sa moyenne de longue période.

Des craintes liées au chômage encore en baisse

Bonne nouvelle pour la croissance, la proportion de ménages estimant qu’il est opportun de faire des achats importants augmente légèrement par rapport au mois dernier et reste au-dessus de sa moyenne.

Dans le même temps, la part des ménages estimant qu’il est opportun d’épargner baisse : le solde correspondant perd 2 points et demeure inférieur à sa moyenne de longue période.

Là encore, c'est une bonne nouvelle : les mesures pour le pouvoir d'achat (17 milliards d'euros) ont en effet tardé à se transmettre dans la consommation, les ménages privilégiant une épargne de précaution. Visiblement, cette tendance évolue.

Les gains de pouvoir d'achat "ont tardé à se transmettre à la consommation, l'effet devant s'étaler sur plusieurs trimestres", expliquait Julien Pouget, chef du département de la conjoncture de l'Insee.

D'ailleurs, la part des ménages qui considèrent que le niveau de vie passé en France s’est amélioré au cours des douze derniers mois augmente : le solde correspondant gagne 3 points après en avoir perdu 2 en août et se maintient au-dessus de sa moyenne de longue période.

Le solde d’opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France est stable, légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période.

Enfin, les craintes des ménages concernant l’évolution du chômage diminuent de nouveau nettement en septembre : le solde correspondant perd 5 points, après en avoir perdu 6 en août. Il atteint ainsi son plus bas niveau depuis janvier 2018, bien au-dessous de sa moyenne de longue période.

Rappelons que l’Insee table sur 241.000 créations nettes d'emplois sur l'année et une décrue du chômage d'environ 0,1 point par trimestre avec un taux devant tomber à 8,3% au dernier, contre 8,8% à la fin 2018.

Olivier Chicheportiche