BFM Business

Le ministre des Finances britannique Sajid Javid jette l'éponge

Sajid Javid, ministre britannique des Finances

Sajid Javid, ministre britannique des Finances - -

Véritable poids lourd du gouvernement de Boris Johnson, le ministre britannique des Finances Sajid Javid, a annoncé jeudi sa démission lors du premier remaniement depuis le Brexit.

C'est la surprise du jour au sein du gouvernement britannique. Ce jeudi, Sajid Javid, figure emblématique du gouvernement Johnson, a annoncé, par la voix de son porte-parole, avoir décidé de quitter ses fonctions de ministre des Finances. Selon Downing street, il sera remplacé par le secrétaire en chef du Trésor Rishi Sunak.

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

Dans le détail, cette démission apparaît telle une surprise dans un remaniement qui s'annonçait sans bouleversement majeur. Elle advient, en outre, à seulement un mois de la présentation du budget, le premier depuis que le Royaume-Uni a quitté l'Union européenne le 31 janvier.

Les conseillers spéciaux au cœur du désaccord?

Selon une source proche de Sajid Javid, le chef du gouvernement Boris Johnson aurait exigé que son ministre des Finances congédie tous ses conseillers spéciaux pour les remplacer par ceux de Downing Street. Mais Sajid Javid aurait estimé qu'"aucun ministre qui se respecte n'accepterait de telles conditions". D'où sa démission.

Agé de 50 ans, Sajid Javid est un ancien banquier passé à la politique. Fils d'un chauffeur de bus pakistanais, il a occupé le poste de ministre de l'Intérieur avant d'être nommé chancelier de l'Echiquier en juillet, quand Boris Johnson a pris la tête du gouvernement.

Après sa victoire aux législatives du 12 décembre, le chef du gouvernement conservateur avait préféré attendre que le Royaume-Uni quitte l'Union européenne avant de procéder à un remaniement.

Le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab a quant à lui été reconduit à son poste. 

En revanche, le secrétaire d'Etat chargé de l'Irlande du Nord Julian Smith a été remercié. Il avait pourtant réussi à remettre en ordre de marche les institutions politiques nord-irlandaises après trois ans de blocage entre les deux principaux partis, unionistes du DUP et républicains du Sinn Fein, qui s'y partagent le pouvoir.

Ce dernier a souligné sur Twitter que cela avait été un grand "privilège" d'occuper ce poste et exprimé sa gratitude au Premier ministre.

Le Premier ministre irlandais sortant Leo Varadkar a, de son côté, expliqué que Julian Smith avait, en huit mois à son poste, contribué à restaurer les institution politique en Irlande du Nord, à conclure un accord de Brexit empêchant le retour d'une frontière physique sur l'île et à l'ouverture du mariage aux couples de même sexe. "Vous êtes l'un des meilleurs hommes politiques britanniques de votre époque. Merci", a-t-il tweeté.

J.C-H avec AFP