BFM Business

L'Europe veut débloquer 8 milliard d'euros de financements pour soutenir 100.000 TPE et PME

Débloqué par l'EFSI dans le cadre du programme Horizon 2020, le milliard en question a en effet pour but de donner au FEI la possibilité de fournir aux intermédiaires financiers plus de garanties et de souplesse.

Débloqué par l'EFSI dans le cadre du programme Horizon 2020, le milliard en question a en effet pour but de donner au FEI la possibilité de fournir aux intermédiaires financiers plus de garanties et de souplesse. - Pixabay

La Commission européenne a annoncé lundi avoir décidé de débloquer 1 milliard d'euros pour servir de garantie au Fonds européen d'investissement (FEI) et permettre, à terme, de libérer 8 milliards d'euros de financement destinés aux petites et moyennes entreprises.

C'est un mécanisme par ricochet qui devrait, in fine, permettre aux PME et aux très petites entreprises (TPE) européennes frappées par l'impact économique de la pandémie de coronavirus de bénéficier de 8 milliards d'euros de financement.

Une couverture allant jusqu'à 80% des prêts

Lundi, la Commission européenne a indiqué dans un communiqué avoir pris la décision de débloquer 1 milliard d'euros au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI). Une somme qui "servira de garantie au Fonds européen d'investissement" (le FEI), souligne l'instance, et qui permettra à ce dernier d'émettre, à son tour, des "garanties spéciales" pour "encourager les banques et d'autres bailleurs de fonds à octroyer des liquidités à au moins 100.000 PME et petites entreprises à moyenne capitalisation européennes".

Débloqué par l'EFSI dans le cadre du programme Horizon 2020, le milliard en question a pour but de donner au FEI la possibilité de fournir aux intermédiaires financiers (principalement les banques et les bailleurs de fonds) des garanties d'un montant de 2,2 milliards d'euros. Des garanties qui prennent, par exemple, la forme d'une couverture sur les prêts individuels qui passera de 50 à 80%. De quoi alléger les contraintes qui pèsent sur les intermédiaires en question et permettre, à terme, de libérer "8 milliards d'euros de financements", explique la Commission.

Fournir des liquidités, une priorité

Cette annonce s'inscrit comme une suite logique pour la Commission qui s'était engagée, dès le 13 mars dernier, à apporter un soutien immédiat aux PME grâce à des fonds qui pourraient être versés dès ce mois d'avril. Elle fait, en outre, partie des mesures annoncées par la Banque européenne d'investissement (BEI) - auquel est rattaché le FEI - qui, elles aussi, avaient pour ambition de mobiliser rapidement un soutien aux PME et aux entreprises à moyenne capitalisation européennes.

A cause de la pandémie, les sociétés de plus petite facture se sont non seulement rapidement retrouvées en manque de liquidités, mais également face à des banques qui, compte tenu des risques perçus, n'ont pas été encouragées à leur prêter de l'argent. D'où la nécessité, insiste la Commission, de faire preuve de souplesse et de permettre aux instances bancaires de bénéficier des "garanties de l'UE" lorsqu'elles accordent des prêts.

Première étape

"Partout en Europe, nos entreprises éprouvent des difficultés. (…) Aujourd'hui, la Commission et le Fonds européen d'investissement mettent à disposition 8 milliards d'euros de financement, apportant une aide de trésorerie immédiate aux PME en Europe touchées par la pandémie de coronavirus. Les fonds seront acheminés dès ce mois-ci, par l'intermédiaire des banques et bailleurs de fonds locaux, pour venir en aide aux entreprises les plus durement touchées par la crise", a ainsi déclaré le vice-président exécutif de la Commission européenne pour une économie au service des personnes, Valdis Dombrovskis.

Du côté du FEI, on souligne que cette mise à disposition de liquidités ne constitue, là encore, qu'un premier pas. "Cette première étape est certes importante, mais le groupe BEI continuera d'œuvrer à la recherche de solutions supplémentaires pour répondre rapidement aux besoins de financement des entrepreneurs dans toute l'Europe", a, pour sa part, souligné, le directeur général du Fonds européen d'investissement, Alain Godard.

Julie Cohen-Heurton